Skip to content

Violences urbaines : le président Masquelier suspend les aides à la Gabelle

voitures police
Suite aux violences urbaines survenues à l’issue de la qualification du Maroc en quart de finale du mondial au Qatar, le président d’Estérel Côte d’Azur Agglomération, Frédéric Masquelier, a décidé de suspendre les aides sociales de l’agglo à la Gabelle pour les transférer sur d’autres quartiers. 

La coupe du monde de football s’exporte à Fréjus. Suite à la victoire du Maroc en huitième de finale du mondial qatari hier (0-0 – 3-0 aux TaB), des supporters des Lions de l’atlas ont décidé d’aller fêter le succès de leur équipe en ville. Si tout s’est bien déroulé au départ, les choses ont tourné au vinaigre au bout d’un certain temps. Alors que plusieurs groupes ont quitté la Gabelle en direction du bord de mer dans une ambiance joviale et festive, c’est au moment de revenir vers le quartier que le ton a changé. D’après diverses sources policières, si le nombre varie, ils étaient a minima trois fois plus nombreux que lors des manifestations de violence précédentes. 

Plusieurs petits groupes se sont réunis et la masse a fait que tout est parti”, confie un policier présent sur le terrain. Pourtant, un dispositif de plus grande envergure avait été mis en place par les forces de l’ordre compte-tenu des derniers après-matches de la Tunisie et du Maroc. Une quinzaine de policiers nationaux venus en renforts de Toulon ont ainsi complété les équipes locales, de quoi déployer, PN et PM comprises, une cinquantaine d’hommes sur le terrain.

Insultes, pierres et poubelles brûlées

Alors que le ton monte, et que certains adultes “sont venus pour la première fois nous invectiver et dire que nous étions là pour provoquer”, dixit un policier, les violences physiques n’ont pas tardé à poindre. Jets de pierre, pétards, bouteilles et mortiers d’artifice d’un côté, riposte au LBD et lacrymogènes de l’autre. “C’était très chaud”, souligne une source policière. Si la violence des événements est à peu près équivalente aux deux derniers épisodes, elle n’a en tout cas pas laissé le maire de Saint-Raphaël et président de l’agglomération de marbre. Frédéric Masquelier n’a pas tardé à dégaîner sur les réseaux sociaux : “Des événements inacceptables se sont encore produits ce soir dans le quartier de la Gabelle. Des violences, tirs de mortiers, fumigènes et jets de pierres qui ont conduit les forces de l’ordre, dont je tiens à saluer le professionnalisme et l’engagement, à intervenir afin de stabiliser la situation. Comme je l’avais indiqué, sans réaction ferme des habitants, les aides de l’agglomération sont immédiatement suspendues. Concrètement, les équipes et les moyens mis sur place seront réaffectés dès demain matin dans d’autres quartiers.

Une réaction à chaud au soir des événements et confirmées le lendemain via un communiqué de presse. “À la suite des incidents qui se sont produits hier dans ce quartier de Fréjus, le Maire de Saint-Raphaël et Président d’Estérel Côte d’Azur Agglomération a décidé de lever immédiatement toutes les subventions de l’Agglomération à destination de la Gabelle pour les transférer à d’autres quartiers. Les subventions représentent aujourd’hui un total de 69 000 euros, réparties de la façon suivante : – Un Algeco mis à disposition pour un coût de 36 000€ – EPAFA Cours de français et soutien aux femmes financés à 11 000€ – Association de prévention spécialisée pour l’aide sociale à l’enfance (3 éducateurs spécialisés) financée à 2 000€ – Une subvention de 20 000€ pour la création d’un micro crèche sur le quartier qui sera votée ce vendredi 9 décembre prochain en conseil communautaire Pour Frédéric Masquelier, il est urgent d’agir et de répondre avec fermeté face aux phénomènes d’insécurité et d’incivisme auxquels les quartiers et les villes sont trop souvent confrontés”, précise ainsi le communiqué.