Skip to content

Le marché italien de Roquebrune, un avenir remis en question ?

marché roquebrune

Le marché saveurs d’Italie se tient tous les deuxièmes mercredis du mois sur la place Perrin à Roquebrune-sur-Argens. Une façon de faire découvrir l’excellence italienne sur la Côte d’Azur, mais qui ne rencontre pas le succès escompté.

Malgré l’authenticité des produits sur le marché, les commerçants déplorent le manque d’affluence. « Il n’y a pas beaucoup de monde parce qu’on vient le mercredi », affirme Stefania Cupani. « Ce ne sont presque que des habitués qui reviennent, ce n’est pas suffisant », renchérit Ettore Gibelli. « On vient d’Italie, ça nous coûte à chaque fois 70 à 80 euros d’essence pour rien », ajoute Amos Panizzi, fleuriste. N’être présents qu’une fois par mois et en pleine semaine n’arrange pas les commerçants, qui préfèreraient « venir ici le week-end ».

« Il y a plein de gens qui ne savent pas qu’on est là, même parfois plus bas dans le village, ils ne nous connaissent pas », regrette Stefania Cupani. Par rapport aux autres marchés de la Côte d’Azur, « celui-ci n’est pas du tout rentable », explique Amos Panizzi. « Par exemple, à Cagnes-sur-Mer, le marché fonctionne beaucoup mieux pour nous », continue-t-il. Les commerçants espèrent trouver une solution rapidement, et craignent « la fin du marché » dès le mois prochain si l’affluence ne change pas.

Retrouvez notre article détaillé dans le numéro 69 de L’Horizon, le 18 août dans vos kiosques.

Par Adrien Roche – Photo : Lucie Guerra