Skip to content

Une mini-entreprise au lycée Albert Camus

Dans le cadre du festival de la mini-entreprise mené par l’association Entreprendre pour Apprendre (EPA), une classe de seconde année de BTS esthétique du lycée Albert Camus se prête au jeu cette année, en créant Éco’Nails.

12 étudiantes du lycée fréjusien se préparent actuellement pour le festival de la mini-entreprise qui se déroulera en mai 2023. «Je leur dis toujours que c’est une expérience qui va changer le reste de leur vie. Dès le début de l’année scolaire, on leur explique le dispositif. Ils doivent chercher une idée, qui est un produit ou un service. Une fois le meilleur projet choisi, les élèves font leur CV et leur lettre de motivation pour occuper les différents postes de la mini-entreprise», explique Sophie Paquette, vigneronne sur la commune et marraine de ce projet. Avec l’accord de la direction de l’établissement scolaire, les étudiantes vont développer leur mini-entreprise tout en suivant leur cursus, dans un programme révélateur de qualités et préparateur à la vie professionnelle. Les BTS en deuxième année d’esthétique au lycée Albert Camus ont choisi de créer Éco Nails, un bar à ongles éco-responsable, où l’objectif sera d’user de produits allant dans le sens de cette mouvance. Et pour les aider sur le financement, un bon de participation est prévu. Les élèves doivent aussi se débrouiller pour trouver de l’argent. L’objectif de ce programme, porté en classe par leur professeur Dominique Fernandez, étant de révéler les talents de chaque jeune:«Je suis là pour les encadrer et les coacher», précise-t-elle. Les secondes années étant en stage quelques semaines, ce sont les premières années qui vont assurer le bon développement du bar à ongles, en écoutant les ordres de leurs jeunes supérieurs».

 

LA SUITE DE L’ARTICLE EST À DÉCOUVRIR DANS NOTRE ÉDITION EN KIOSQUE DEPUIS CE JEUDI 24 NOVEMBRE

 

Thomas Lajous – Photo : T.L.