Skip to content

Les politiques aux urnes

Depuis ce matin, les politiques du territoire se sont succédés aux urnes dans leur bureau de vote respectif. Entre enthousiasme devant la mobilisation citoyenne et attente des résultats de ce soir.

Il a été l’un des premiers à se rendre aux urnes. Il est aux alentours de 10h30 lorsque David Rachline s’est présenté à l’école Paul Roux pour y glisser un bulletin qui n’a sans doute pas grand chose de secret. « La participation a l’air importante. Je pense que c’est une bonne nouvelle, je m’en réjouis. Cela faisait longtemps que je n’avais vu des files d’attente comme aujourd’hui pour aller voter à Fréjus, c’est une bonne chose. Je n’ai rien le droit de dire, mais je suis serein et me livrerai aux résultats et à la confiance que les Français nous accorderons » a ainsi confié l’édile fréjusien à sa sortie du bureau de vote.

Une mobilisation également saluée par Jean Cayron, maire de Roquebrune-sur-Argens, depuis la salle Molière après un passage aux Issambres. « Vu le nombre de gens, la queue importante, les sambracitains notamment ont l’air particulièrement investi par cette élection. Cette mobilisation citoyenne va avoir un fort impact sur le résultat final », ajoute-t-il. Passé aux urnes à 13h30, Frédéric Masquelier a lui aussi souligné que « les Raphaëlois ont toujours bien voté, vous avez des taux de participation qui sont parmi les plus hauts du Var à chaque élection à Saint-Raphaël, cela montre que les Raphaëlois ont un sens civique très développé et qu’ils sont très attachés à leur droit de vote. »

 

 

 

Objectifs divers

 

Paul Boudoube, maire de Puget-sur-Argens, a avancé « un vote massif« , dans sa commune, et ce dernier espère ne pas voir cet élan s’estomper au fil de la journée. « Il fait beau, peut-être que les gens auront envie de faire autre chose cette après-midi, on espère donc que cela va continuer« , d’autres personnalités politiques locales ont également glissé leur bulletin de vote avant de retrouver leur groupe en vue des résultats ce soir.

 

 

Si David Rachline a annoncé rejoindre la capitale, « ce soir c’est à Paris, avec notre candidate et les équipes sur place. Je n’avais pas l’intention de la laisser seule un soir pareil », Philippe Michel-Kleisbauer a, lui, entamé une tournée des bureaux. « Je pars faire le tour au moins du bureau central de toutes les communes de la 5eme circonscription. Et ce soir je ne serai pas dans mon bureau de vote de Fréjus Centre, mais chez Var Matin à 20h pour l’annonce des résultats« . Côté raphaëlois, si Frédéric Masquelier, souffrant, ne sera pas en mairie, Françoise Dumont devrait elle y être. La sénateur du Var a d’ailleurs souligné l’importance de ce vote du point de vue des jeunes, elle qui est un soutien important de Valérie Pécresse. « Aujourd’hui, ce qui se joue, c’est leur avenir. Toute élection prévoit et se fait pour l’avenir mais a fortiori l’élection présidentielle qui est l’élection majeure par excellence, donc c’est important que les jeunes se déplacent pour voter. C’est important que les jeunes se mobilisent, il faut qu’ils aillent voter, c’est leur avenir qu’ils se préparent. » 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Romain Chardan – Photos : R.C., L.P., A.V. I.B. et T.L.