Skip to content

Un budget prudent et ambitieux pour Le Muy

budget le muy conseil municipal

“Rigoureux, prudent et ambitieux” : voilà les trois mots-clés attribués par la majorité municipale du maire Liliane Boyer à son budget pour l’année 2021 lors du conseil municipal du 14 avril. 

 

Clair, net et précis. Voilà comment pourrait se résumer le conseil municipal du Muy de ce 14 avril. Dans une ambiance studieuse au sein de la salle de l’amicale, Romain Vacquier, premier adjoint délégué aux Finances, a présenté le budget 2021 dans les détails, sans jamais être interrompu par les autres élus. Après une explication claire, la ville a annoncé une enveloppe de plus de 20 millions d’euros pour l’exercice 2021, dont 9.56M € pour le fonctionnement et des investissements à hauteur de 11M€. De quoi permettre à la municipalité de sortir de l’année en positif. 

Des investissements fonciers

Tandis que le budget de fonctionnement et les recettes restent presque identiques à l’an dernier, la ville du Muy a présenté les principaux projets d’investissements de l’année : Ilôt Saint-Joseph (3 500 000€), acquisition de deux maisons en zone rouge du PPRI (574 000€), fin des travaux du Moulin de la Tour (320 000€), travaux de voirie (marché voirie, marché éclairage public, fin de Beauregard – 820 000€), travaux dans les groupes scolaires (420 000€). C’est dans ce cadre que toutes les motions ont été votées à la majorité. Seule l’opposition a voté contre, jugeant les projets d’investissements pas assez ambitieux ou sans retour économique pour les Muyois.

« Nous restons rigoureux »

En fin de séance, Romain Vacquier, premier adjoint délégué aux Finances et au Développement Économique, est revenu en détails sur ce budget : “ C’est ma deuxième présentation de budget pour la ville du Muy. En 2020, nous avions eu des recettes exceptionnelles liées aux transferts obligatoires à l’agglomération, de l’eau et de l’assainissement. Pour 2021, nous restons rigoureux sur le fonctionnement, ce qui nous permet de dégager des marges de manœuvre importantes pour l’investissement. Historiquement, depuis que Liliane Boyer est aux commandes, nous sommes une commune qui investit massivement et largement plus que notre strate.

Sur 2021, il y a une projection d’investissement de l’ordre de 6 millions d’euros avec un projet phare, qui est l’îlot Saint-Joseph. Ce sont des travaux au niveau de l’école du centre-ville. Il y a un immeuble avec des logements sociaux à partir du premier étage, et au rez-de-chaussée, des bâtiments communaux dont trois salles de classes, une salle municipale culturelle, une nouvelle cantine, un préau d’activité pour l’école. Nous avons fait l’achat des locaux en début d’année et les travaux en ce moment pour que ce soit opérationnel dès septembre”.

Concernant la crise COVID, le premier adjoint a pu constater que “cela n’a pas été la catastrophe annoncée dans l’ensemble des communes françaises. Lorsque l’on regarde les comptes administratifs des communes, 2020 s’est plutôt bien passée. Certes il y a eu des dépenses liées au COVID, mais il y a eu aussi des économies notamment au niveau des festivités. Les deux colonnes s’équilibrent et finalement nous avons un niveau de dépense équivalent”.

Le mot de Liliane Boyer, maire du Muy :On n’a pas eu peur d’investir, de réaliser des projets ou d’aller chercher des subventions. Le programme du centre-ville a été jugé élogieux par la DPVA. Notre premier programme a été réalisé à 70%, le second à 90% et j’espère que celui-ci arrivera au bout. Cela ne gênait personne que la cantine et la salle des fêtes soient vétustes. Nous avons réalisé une nouvelle cantine, une salle des fêtes qui sera bénéfique à l’ensemble des Muyois, mais aussi un programme de 50 logements sociaux ou une nouvelle cour de récréation. Je ne peux que me réjouir du budget, de mon équipe qui fait toujours attention au moindre euro dépensé. »

Par Ibrahim Berbar – Photo : Ibrahim Berbar.