Skip to content

Un budget ambitieux voté pour Saint-Raphaël

conseil municipal saint-raphaël mars 2021 Frédéric Masquelier

Lors du conseil municipal du 25 mars, le budget primitif 2021 a été voté et validé. Il prévoit notamment le renforcement de la vidéosurveillance, l’ouverture d’une classe de maternelle supplémentaire à Valescure et l’engagement en faveur de la charte « zéro déchets plastiques ». 

 

Après le conseil communautaire matinal, Frédéric Masquelier a pris place à l’Estérel Aréna en fin d’après-midi pour y présider le conseil municipal de Saint-Raphaël. Un conseil au cours duquel a notamment été voté le budget primitif 2021, qui s’élève à 109 422 447 euros. Un budget ambitieux donc, dans lequel de nombreux projets de développements et d’investissements ont été inclus.

A commencer par l’extension de la vidéoprotection, comme l’a souligné Frédéric Masquelier. « En 2021, nous visons à installer 24 caméras supplémentaires avec l’objectif d’atteindre, à terme, 150 caméras. » L’édile a également précisé qu’une coopération avec la commune de Théoule-sur-Mer serait à envisager par rapport au quartier du Trayas et qu’un renforcement de la coopération avec Fréjus allait aussi avoir lieu en vue du développement d’un centre de sécurité urbain. « J’ai pour mission d’assurer la sécurité de mes concitoyens, quoi qu’il en coûte« , a d’ailleurs ajouté le maire raphaëlois lorsqu’une question sur les coûts de ces aménagements lui a été posée.

Une nouvelle classe à Valescure

Si l’année 2021 a été présentée comme « riche de projets et d’événements« , les habitants de Valescure seront sans doute heureux de savoir qu’une nouvelle classe de maternelle va y voir le jour. Ainsi, le nombre d’élèves actuel (132) pourrait évoluer à 151 à la rentrée 2021.

Autre élément, l’engagement en faveur de la charte régionale « zéro déchet plastique ».  Cet engagement, dans la lignée du précédent (une plage sans déchet plastique, en 2020), sera également suivi d’un autre, « zéro déchet plastique en Méditerranée ». Cela aura ainsi pour conséquence d’engager les « collectivités littorales dans des plans d’actions de réduction des déchets plastiques à travers trois domaines d’actions : sensibiliser la réduction des déchets plastiques, mettre en œuvre une utilisation plus raisonnée des matières plastiques et gérer et valoriser les déchets plastiques. »

L’engagement écologique devrait également avoir des répercussions sur les rénovations futures des écoles, comme l’a souligné Frédéric Masquelier. « Un travail important au niveau des scolaires est à prévoir. Dès qu’on rénovera une école, il y aura une dimension écologique« , a-t-il ainsi affirmé en réponse à une remarque de Pierre Tommasi (Ma ville, ma planète), lequel soulignait que son groupe aurait « souhaité un effort plus important sur la transition écologique, quelque chose de plus ambitieux« .

A l’issue des échanges, le budget 2021 a ainsi été voté à la quasi unanimité (3 abstentions). « Nos comptes sont bien tenus, avec des équilibres respectés. Nous arrivons à proposer un projet d’investissement ambitieux, tout en maintenant des tarifs de services publics assez bas« , a souligné Frédéric Masquelier en fin de séance.

 

 

Texte et photo : Romain Chardan.