Partir en livre, le rendez-vous des jeunes lecteurs à Saint-Raphaël

enfants partir en livre musée

Organisé par le Centre national du livre depuis 2015, Partir en livre promeut le plaisir de la lecture auprès des jeunes. Cet été, la Médiathèque Jeunesse propose des lectures aux enfants, dans le jardin du Musée Archéologique de Saint-Raphaël.


“Vous avez été très sages”, félicite Laurine après avoir terminé la lecture d’un tome d’Anatole Latuile devant un public attentif. Les yeux rivés sur les images, des enfants de tous âges écoutent la lectrice. Assis sur un tapis disposé sur l’herbe, ils profitent d’un cadre idéal pour se cultiver. Chaque mercredi, du 6 juillet au 24 août, la Médiathèque Jeunesse sort de ses murs et pose ses livres dans le jardin du Musée Archéologique. Au programme, des séances de lecture à voix haute autour du livre et de l’illustration jeunesse. L’objectif : proposer aux enfants une activité ludique et gratuite. À l’ombre des arbres, deux lectrices racontent des histoires et en décryptent les images.

Retrouvez notre article détaillé dans le numéro 64 de L’Horizon, le 21 juillet dans vos kiosques.

Par Adrien Roche – Photo : A.R

Cave coopérative et musée archéologique : David Rachline répond

La modification du PLU de la ville de Fréjus apporte des détails sur l’avenir de la cave coopérative. Comme l’indique Jean-Luc Epuron, élu d’opposition à la ville de Fréjus, sur une publication Facebook, l’emplacement réservé qui gelait jusqu’à présent l’ancienne cave coopérative “La Fréjusienne” sise rue Henri Vadon, a été supprimé par la ville, “le projet d’équipement public sur la coopérative étant abandonné”. Pour l’élu et le collectif “ArchéoVar Fréjus”, la cave coopérative où le projet était “d’y créer un musée archéologique en plein cœur de ville, à proximité de l’amphithéâtre romain” est tout simplement tombé à l’eau. Le maire de la ville répond, lors d’une interview établie au lendemain du conseil municipal où l’ensemble des opposants ont pointé du doigt la décision concernant la cave coopérative.

Un endroit pas à la hauteur ?

Tandis qu’Angélique Fernandes-Thomann fait remarquer le silence autour du musée archéologique départemental, Emmanuel Bonnemain persiste et signe ; “avec la suppression corrélative de l’emplacement réservé sur l’avenue du 15e corps, vous rendez encore plus compliquée l’installation d’un musée archéologique départemental sur Fréjus. En réalité, vous enterrez définitivement le projet de musée sur la cave coopérative pourtant fléché à cet emplacement depuis 2014”. Sur ce sujet, David Rachline s’explique : “je discute régulièrement avec les partenaires de la commune, que ce soit le département ou l’agglomération, au sujet d’un musée archéologique départemental. Lorsque nous aurons envie d’en parler, nous vous contacterons. Mais je n’ai jamais pensé, pour dire toute la vérité, et même si mon ex premier adjoint (Richard Sert) y était attaché, je n’ai jamais pensé qu’il y avait suffisamment d’espace dans la cave coopérative. On pouvait faire quelque chose comme une salle de spectacle ou un musée archéologique municipal mais ça n’était pas à la hauteur si Fréjus était choisi, pour faire un musée départemental”. 

Discussion en cours

Alors où pourrait-on placer ce futur musée départemental ? Maître Bonnemain continue à croire en un projet en lieu et place du parc du clos de la tour et les groupes facebook à ce sujet rêvent tous d’un musée à Fréjus et non à Saint-Raphaël. Le maire répond : “nous travaillons avec nos partenaires de l’agglomération et du département sur le sujet. Nous avons une vision territoriale de notre travail commun avec le président Frédéric Masquelier. Et nous voulons que le territoire accueille le musée, c’est notre objectif”.