En mémoire aux victimes de la rupture du barrage de Malpasset

Le 2 décembre 1959, 423 personnes ont perdu la vie suite à la rupture du barrage de Malpasset. Un drame qui a marqué l’histoire de Fréjus à jamais. Comme chaque année, les membres du bureau de l’association ACC Malpasset organisera les 1er et 2 décembre prochain deux journées à la mémoire des victimes.

 

1er Décembre 2021

14h. Marche du souvenir (ACC Malpasset)

Départ du parking du site du barrage : circuit géologique

Ou, selon météo : parking des Arènes (amphithéâtre romain) : circuit rives du Reyran

En cas de fortes pluies, la marche est annulée.

18 h. Conférence à la villa Aurélienne

« La catastrophe du barrage du Vajont, le 9 Octobre 1963 à Longarone Italie » par Gilbert Castanier Ingénieur géologue chez EDF aujourd’hui à la retraite.

Cette conférence documentée de photographies, graphiques, sera précédée par la présentation d’une courte vidéo tournée par une délégation d’ACC Malpasset présente à Longarone pour le 50ème anniversaire du drame.

 

2 Décembre 2021

9h15 ouverture des cérémonies officielles du souvenir au gisant (amphithéâtre ) dépôt de gerbes

10h15 recueillement, dépôt de gerbes au cimetière Saint Etienne (carré des victimes non identifiées)

11h messe en la cathédrale Saint Léonce

12h Dépôt de gerbes à la stèle des subsistances militaires

    (Rond- point des subsistances, entrée Décathlon)

18h Villa Aurélienne

Conférence « La rupture du barrage de Malpasset » par Gilbert Castanier et Jean Marie Masset géologues

L’Arménie en mémoire

Arménie mémoire Saint-Raphaël génocide

Ce matin a eu lieu au jardin d’Arménie à Saint-Raphaël, la cérémonie à la mémoire du 106ème anniversaire du génocide arménien de 1915. Un moment solennel pour l’ensemble de la communauté arménienne du territoire et les élus.

La ville de Saint-Raphaël a toujours eu l’Arménie dans son cœur : depuis le jardin d’Arménie jusqu’au jumelage avec la ville de Djermuk en passant par la chapelle apostolique arménienne Saint-Jean. Le maire de la ville Frédéric Masquelier, le député Philippe Michel-Kleisbauer, la conseillère régional Catherine Rouboeuf, et le conseiller départemental Guillaume Decard et de nombreux autres élus étaient sur place, devant le Khatchkar (“pierre à croix” d’Arménie, NDLR) pour le devoir de mémoire du premier génocide du XXe siècle.

Sous un soleil plus que clément, les drapeaux français et arménien flottent à l’unisson tandis que les nombreuses personnes présentes ont pu apprécier un formidable poème en arménien, et des discours forts de la part des associations arménienne du territoire : Associations Arméniennes d’aide sociale et l’association pour l’amitié franco-arménienne du Var-Est.

Alina Vardanyan-Scaletta, présidente de l’association Amitié franco-arménienne : “Dans ce devoir de rassemblement où toutes les générations se rencontrent afin de commémorer cette immense cassure de tout un peuple […] il y a comme une promesse, une intensité particulière dans l’histoire de la république arménienne. Je voudrais voir en ce jour de commémoration un simple message de paix, de respect, de tolérance, comme un jour d’espoir pour nos peuples, afin de pouvoir vivre en paix et en sérénité

Par Ibrahim Berbar – photo : Kevin Duval