Les activités estivales pour les enfants se professionnalisent

mômes en fête

En pleine saison estivale, les activités ne manquent pas sur notre territoire. Si elles plaisent autant, c’est aussi parce que le monde du loisir se professionnalise. Cependant, ce gage de qualité donne naissance à de nouvelles problématiques.

Sur la Côte d’Azur et particulièrement sur notre territoire, on reconnaît l’été aux cigales et aux rires des enfants. Voilà plus d’un mois que l’école est terminée et que les vacances ont commencé, pour le plus grand plaisir des parents, pouvant passer plus de temps avec leurs pitchouns, ou au contraire, les placer dans des centres de loisirs proposés par la municipalité. La saison estivale est rythmée par les activités et les animations proposées, ces dernières étant naturellement devenues un enjeu pour les élus. Si on a régulièrement l’impression que nos communes se plient en quatre pour préparer l’arrivée des touristes, ils donnent souvent priorité aux vacances de leurs petits habitants. Car les sorties proposées sont réfléchies, faisant partie d’une politique éducative menée tout au long de l’année.

Cet été étant majoritairement marqué par les fortes chaleurs, les communes ont dû s’adapter et proposer plusieurs formules adéquates. « Tout au long de l’été, nous proposons des activités liées à la mer. Nous donnons des cours de natation pendant ce mois d’août à la piscine municipale, des stages nautiques, comme du kayak, de la voile ou encore du catamaran », explique Hafida Rami, adjointe au sport de la ville de Saint-Raphaël. Pour la cité de l’Archange, attirer ses jeunes sur son littoral à travers les activités nautiques, c’est à la fois leur faire profiter d’un cadre et d’une force de patrimoine, mais également permettre à certains de connaître une première expérience sportive, pour éventuellement s’inscrire dans un club de la commune à la rentrée. « Pour que nos jeunes accèdent plus facilement à la pratique du sport, on a mis en place la licence gratuite lorsqu’on s’inscrit pour la première fois dans un club de la ville », ajoute-t-elle.

Retrouvez notre dossier complet de 10 pages dans le numéro 67 de L’Horizon, le jeudi 11 août dans vos kiosques.

Par Adrien Roche et Thomas Lajous – Photo : Adrien Roche