L’abandon des animaux s’accentue dans nos communes

chien malheureux

Chaque été, des milliers de propriétaires d’animaux abandonnent leurs compagnons. Un phénomène décuplé par le confinement, qui a incité de nombreuses personnes à accueillir un animal sans se rendre compte de l’importance d’un tel choix. 

 

À la fin du mois de juillet, la SPA partageait des chiffres alarmants : depuis le début de l’été, plus de 10 000 animaux ont été abandonnés en France. Jacques- Charles Fombonne, président de la SPA, anticipe au micro de RTL, craignant que les week-ends du mois d’août seront « les pires de l’année » et vont « générer un grand nombre d’abandons ». La période estivale est meurtrière pour nos amis les animaux. Ils sont nombreux à être délaissés par leurs maîtres, qui ne peuvent pas répondre à leurs besoins. Et l’après Covid empire la situation. Thierry Calvet, directeur de l’Association Varoise de Secours aux Animaux (AVSA), située à Roquebrune-sur-Argens, estime une augmentation de 20 à 30 % du nombre d’abandons en 2022 par rapport aux années précédentes.

« En plus, cette année, nous avons beaucoup moins d’adoptions. D’habitude, j’ai une vingtaine de chiens adoptés par mois. Là, on tourne à une petite dizaine seulement », continue le directeur de l’AVSA, qui précise que les chiens et les chats sont les animaux les plus abandonnés. Laurence Houssa, agent de la SPA de Flayosc – la plus proche de notre secteur – confirme cette tendance : « On a plus d’abandons, et les adoptions tournent au ralenti. Les raisons sont variées : déménagement, allergie, santé… mais c’est difficile de savoir si ce sont de vraies raisons ou des excuses pour s’en débarrasser. Mais en tout cas, personne ne vient pour nous dire “je pars en vacances et je ne peux plus garder mon animal”»

Retrouvez notre double-page détaillée dans le numéro 66 de L’Horizon, depuis ce jeudi 4 août dans vos kiosques.

Par Adrien Roche et Ismahan Stambouli – Photo : SPA Flayosc