Skip to content

Se réunir pour mieux prévenir

La semaine dernière, dirigeants et responsables d’établissements scolaires se sont retrouvés à la Villa Aurélienne le temps d’une réunion organisée par le Conseil Local de Sécurité Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CLSPD-R) de Fréjus.

C’est une réunion qui devient une habitude au fil des ans. Quelques semaines après la rentrée scolaire, directeurs, proviseurs ou principaux d’établissements se réunissent autour d’une table à laquelle sont assis avec eux des élus, des représentants du tribunal de Draguignan, de l’Éducation nationale, de l’agglomération ou de divers espaces d’animations sociales. Aux manettes de la matinée, Cédrick Humbert, adjoint à la sécurité de la cité antique et Valérie Dujardin, coordinatrice CLSPD-R de Fréjus. Autour d’eux, une trentaine de personnes, parmi lesquelles le commissaire Nicolas Caravokiros, la substitut du procureur, un représentant de la police municipale, plusieurs élus et les responsables d’établissements scolaires fréjusiens (dont les collèges Léotard et Villeneuve ou encore les lycées Gallieni et Camus) ou encore des pôles sociaux de la ville. PRÉVENIR POUR MIEUX GUÉRIR Cette réunion a un objectif simple : recueillir les retours des établissements scolaires un mois après la rentrée afin d’analyser les faits, voir les signes avant-coureurs et ainsi permettre d’adapter les actions à mener tout en réussissant à anticiper les problèmes qui pourraient se poser au cours des mois à venir…

 

LA SUITE DE L’ARTICLE EST À RETROUVER DANS L’ÉDITION 77 DE L’HORIZON EN KIOSQUE DEPUIS CE JEUDI 27 OCTOBRE.

 

Romain Chardan | Photo: R.C.