Skip to content

Résonances urbaines : l’école de la rue

résonances urbaines festival école mur saint-raphaël

Depuis le 1er et jusqu’au 13 juin a eu lieu le troisième festival « Résonances Urbaines » à Saint-Raphaël. Samedi après-midi, le « mur d’expression libre » a été inauguré, près du collège Alphonse Karr. C’est le premier dans l’Est-Var.

Comment l’art urbain se démarque des autres types d’art ? « C’est difficile de couler un bronze au milieu de la rue sauf si on le prend au second degré (sic) », s’exclame Laurent Menuet aka Mephisto.

Infographiste, directeur artistique… et graffeur depuis les années 80, il est un des précurseurs du premier festival Résonances Urbaines dans la ville. Tout en continuant un « graff » débuté le matin même (samedi, NDLR) aux côtés d’autres graffeurs invités, Mephisto semble ravi de constater le développement du street art dans la commune.

Entouré d’une vingtaine de personnes, il souligne que « cet art crée des surprises au fait des déambulations dans la ville. C’est bien d’être surpris par des changements de décors, ça éveille et travaille la curiosité des gens ». L’artiste est aussi heureux de l’implication des jeunes, venus pour l’inauguration.

Article complet à retrouver dans le numéro 6 de L’Horizon.

Par Thomas Lajous – Photos : Thomas Morganti

résonances urbaines festival école mur saint-raphaël