Skip to content

Quand la Police municipale forme les pompiers

police municipale fréjus pompiers formation brigade cynophile

La police municipale fréjusienne, et plus précisément sa brigade cynophile, a formé un groupe de sapeurs-pompiers du Var au risque animalier. Objectif, être capable d’intervenir lorsqu’un chien protège son maître inanimé à ses côtés.

Alors que l’espace est généralement dévolu aux équipes de la police municipale, et notamment de la brigade canine, un groupe d’une vingtaine de pompiers s’est présenté dans ce coin reculé de la Base Nature mardi dernier.

Une journée dans le cadre de la Formation d’Intégration et de Professionnalisation (FIP) des sapeurs-pompiers, et dans laquelle existe un module Protection des Personnes, des Biens et de l’Environnement (PPBE) comportant un volet risque animalier.

Le but de cette journée est simple, comme le souligne Stephan Gaspard, responsable de la brigade cynophile de la police municipale de Fréjus, « on va vous expliquer comment capturer un chien dans un véhicule avec une manchette et une laisse ». « Tous les ans, on a des blessés, des petites entorses, parce que vous n’écoutez pas, alors soyez attentifs« , surenchérit Anto, l’un des maîtres de chien.

Réunis dans un hangar pour assister à la présentation de la brigade et des équipements qu’ils s’apprêtent à utiliser, les pompiers sont disciplinés. Et mieux vaut l’être compte-tenu de l’exercice qui les attend. « Le scénario est le suivant. Une personne est inconsciente dans son véhicule, avec un chien à l’intérieur qui la protège. Le but est d’extraire et de mettre le chien en sécurité« , détaille Stephan. Une fois la manchette et la laisse présentées, ainsi que quelques conseils utiles pour de futurs interventions, il est temps de mettre la théorie en pratique.

Intervention en binôme

Anto et Stephan assurent la démonstration, tandis que Fred se place dans le véhicule avec son chien. Bras dans la manchette, Anto va s’occuper du chien tandis que Stephan gère l’ouverture de la portière. « Il est important de bien communiquer entre vous. Vous présentez votre avant-bras, pas le poignet ou le coude, sinon vous risquez de vous blesser », explique Anto tout en mettant en pratique ses paroles. Côté portière, les conseils sont aussi de mise.

« Vous posez bien l’avant-bras dessus et la main à plat, cela vous permet d’être plus forts sur les appuis« , ajoute Anto, avant que Fred ne vienne rappeler un détail important, « attention aux mauvais réflexes, car le premier est souvent de fermer la porte sur la tête du chien. Faites attention à ne pas le faire« . Après la démonstration et les derniers conseils, place à la pratique pour les pompiers.

Reportage complet à retrouver dans le numéro 25 de L’Horizon, en vente dès le jeudi 21 octobre.

Texte et photos par Romain Chardan

police municipale fréjus pompiers formation brigade cynophile