Skip to content

Liaison et sécurisation aux Adrets

Aux Adrets-de-l’Estérel, la municipalité a entrepris depuis quelques mois des travaux d’envergure. Outre la reprise de voiries, des actions de sécurisation ont eu lieu et se poursuivent, de même que la création d’une voie de liaison au cœur de la forêt.

Même lorsque l’on vit dans le petit village perché au cœur de l’Estérel, voir de grosses machines et des cascadeurs du BTP en action n’est pas rare en ce moment. Il faut dire que certains lieux de la commune nécessitaient une intervention rapide, à commencer par le fameux chemin de la poterie, lequel a régulièrement été évoqué depuis plusieurs mois. Et pour cause. Une très grande partie de cette voie de circulation surplombant la D237 et plusieurs habitations menaçait de s’effondrer. «C’est une voie qui n’a qu’une dizaine d’années et a été créée dans le cadre du PPRIF (Plan de Prévention des Risques d’Incendies de Forêts). Les travaux réalisés n’ont pas été ceux édictés dans le cahier des charges, sans doute pour des raisons budgétaires. Donc au lieu d’avoir des murs poids en béton plein, ils ont fait ça avec des enrochements, en posant ces enrochements sur un terrain qui n’était pas suffisamment stable pour recevoir cette masse et l’enrochement est descendu», explique Richard Hémain, adjoint à l’aménagement du territoire, l’urbanisme, la voirie et la gestion du domaine public. De quoi créer des fissures dans la route et voir l’eau de ruissellement s’infiltrer sous la voie de circulation lessivant au passage les matériaux drainant, lesquels sont sortis au travers de l’enrochement. Résultat, «les deux phénomènes s’accentuant l’un l’autre, on s’est retrouvé avec un enrochement sur la phase 1 avec un fruit négatif (partie haute de la route, ndlr), à savoir que les blocs du haut se sont retrouvés en surplomb des blocs du bas. Au-dessous de cette route, il y a des maisons et la route départementale, et si les blocs partaient, cela aurait causé de très sérieux dégâts

 

LA SUITE DE L’ARTICLE ET DU DOSSIER EST À RETROUVER DANS LE NUMÉRO 78 DE L’HORIZON DÉSORMAIS DISPONIBLE EN KIOSQUES ET DANS LES POINTS DE VENTE HABITUELS.

Romain Chardan – Photo : D.R.