Skip to content

Les Roquebrunois mobilisés dans les urnes

A Roquebrune-sur-Argens, le premier tour des élections présidentielles réunit 69,94% des inscrits à 17h.

Ambiance conviviale au village pour ce premier tour des élections présidentielles, entre la brocante et un verre en terrasse sous un ciel sans aucun nuage, Lionel et Barbara sont passés par le bureau de vote n°1, celui de la mairie d’honneur. Un vote réfléchi, mais pas un vote de conviction. “On ne s’est pas abstenus, on a fait notre devoir, maintenant on va aller boire une bière.”

 

“L’ambiance est excellente, c’est serein, appliqué, sérieux. C’est un moment de rencontre avec toutes les personnes du village. On sent que c’est toujours un moment important dans la vie des Français”, rapporte Jacques Bacquet, adjoint délégué aux finances, au budget, aux ressources humaines et personnel. Dans son bureau de vote, à 11h, le taux de participation avait déjà dépassé les 30%.

Tous les pôles mobilisés

 

Quelques mètres plus loin, salle Georges de la Tour, les Roquebrunois ont également répondu présents, même avec un nourrisson de trois jours en écharpe, “ il faut que ça change alors on est là.” Certains attendent jusqu’à 30 minutes pour déposer leur scrutin dans l’urne. « Ça n’arrête pas, on est sur une grosse affluence sur toute la matinée. C’est convivial, bon enfant. On se réjouit du taux de participation, il y a eu une belle mobilisation des habitants, c’est bon signe”, commente Isabelle Nouri, adjointe déléguée, à la petite enfance, aux affaires sociales, aux relations intergénérationnelles et solidarité.

 

Un indicateur démocratique majeur à surveiller. Yoann Gnerucci, 1er adjoint délégué à la sécurité civile, président des bureaux de vote aux Issambres rebondit :  “Un taux de participation qui approche les 50% à midi, c’est positif, ça montre que les citoyens croient encore en la chose politique. Dans tous les cas, plus il y a de votants, plus le résultat est pertinent en termes de représentation démocratique.”

De l’urne au farniente

Si les Sambracitains se mobilisent dans les urnes, ils sont bien nombreux aussi sur les plages. Un dimanche présidentiel en mode détente. Dominique et Bernard ont voté avec conviction ce matin, optimistes il est trop tôt pour le dire. Lui, s’était abstenu aux élections présidentielles de 2012, par un dégoût de la classe politique. “Aujourd’hui, le contexte est différent, la crise sanitaire est passée par là. La situation économique actuelle avec l’inflation et internationale de la guerre en Ukraine est plus que catastrophique alors notre investissement est d’autant plus important.”

 

Par Eloïse Esmingeaud – Photo : Eloïse Esmingeau