Skip to content

Les Raphaëlois effectuent leur devoir de citoyen

Isoloirs Saint-Rapahël

C’est le jour-J, les Français sont conviés à voter pour leur futur chef d’État. À Saint-Raphaël, dans les 31 bureaux de vote, l’ambiance est studieuse. 

Douze bulletins, une enveloppe et un vote. Le fonctionnement des bureaux de vote est réglé comme du papier à musique. Pour la plupart des Raphaëlois, le choix était déjà fait avant d’entrer dans l’isoloir. Pourtant, pour certains, comme Jacqueline, l’idée de départ et le bulletin au sein de l’urne ne sont plus les mêmes : “J’avais une idée et je viens de changer d’avis. Je ne sais pas pourquoi.” À la salle Félix Martin, Camille et Denis ont glissé leurs bulletins, ils ont choisi leur candidat “ce matin”. Pour eux : “C’est important, même si nous ne sommes pas convaincus de ce que nous votons.”

Voter à la présidentielle, une tâche importante

Le travail s’enchaîne dans les bureaux raphaëlois, les votants affluent. Pour Thierry, ce vote est nécessaire : “Des personnes se sont battues pour qu’on ait le droit de vote, donc il faut aller voter, c’est une obligation pour moi.” Choisir son représentant pour les cinq prochaines années, n’est pas une mince à faire, mais une étape inévitable pour Camille et Denis : “C’est indispensable ! C’est l’élection ! Il faut que l’on choisisse notre représentant. C’est important de s’exprimer, si on ne s’exprime pas, on ne peut pas derrière râler ou être mécontent. Ceux qui ne votent pas ne râlent pas derrière, ça ne devrait pas en tout cas !”

Par Léna Peguet – Photo: Léna Peguet