Skip to content

Les habitants de la cité romaine mobilisés pour la présidentielle

Les files d’attente étaient longues devant les bureaux de vote fréjusiens. Les habitants sont venus en masse ce matin pour mettre leur bulletin dans l’urne, avec plus ou moins de convictions. 

 

Les assesseurs ont beaucoup de travail depuis ce matin. Entre les longues files d’attente, ceux ayant oublié leur carte électorale ou ceux ne trouvant pas leur bureau de vote, la cité romaine est envahie de citoyens venus en masse pour voter. “Mon choix était fait depuis longtemps, et les programmes proposés l’ont confirmé”, explique Jean-Yves. Cet habitant fréjusien est venu voter au bureau d’Hyppolite Fabre, accompagné de Jenny, plus indécise : “J’ai hésité longtemps, avant de me décider il y a une semaine en regardant les programmes”. Comme eux, ils ont été nombreux à faire un choix de dernière minute, souvent influencé par les programmes ou par les apparitions télévisées. “Les débats à la télévision ont été importants dans mon choix. La façon de s’exprimer du candidat et sa façon d’être. Je me suis vraiment attardé sur la personne, autant que son programme”, explique Marjory, s’étant déplacé dans son bureau de vote à Saint-Aygulf en vue de ce premier tour présidentiel.

 

Une élection cruciale

 

Si beaucoup n’ont pas vraiment de convictions en allant voter, d’autres comptent beaucoup plus sur le résultat final. “Mon choix est réfléchi depuis plusieurs années. Cette élection présidentielle est cruciale pour moi par rapport à la conjoncture actuelle. Notamment comment le pays a été gouverné durant ce dernier quinquennat. Il faut surtout agir pour la jeunesse, que les jeunes aient un mouvement fort. Il faut taper des poings sur la table. Je vote tout le temps car pour moi c’est très important. Je vais bientôt construire une famille, donc c’est surtout pour l’avenir des mes futurs enfants”, glisse Stephen, 32 ans. À Fréjus, cette folle journée n’est pas prête de se terminer.

Par Thomas Lajous – Photo : Thomas Lajous