Skip to content

Les anti-pass devant l’hôpital Bonnet

anti-pass manifestation hôpital bonnet

Hier en fin d’après-midi, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant l’hôpital Bonnet pour manifester contre le pass sanitaire et témoigner leur soutien aux soignants.

Les réseaux sociaux ont cela de bon qu’ils permettent de communiquer facilement. Et les anti-pass l’ont bien compris, d’autant que leur organisation est de plus en plus fluide de semaine en semaine. Hier soir, entre deux manifestations, ils ont été une cinquantaine à répondre à l’appel lancé sur les réseaux. 

Le but ? Se retrouver devant l’hôpital Bonnet alors que l’extension du pass sanitaire est entrée en vigueur depuis ce lundi 9 août.

L’une des manifestantes n’a d’ailleurs pas manqué de jouer sur cet aspect lorsqu’elle s’est approchée de la porte, « si je recule d’un pas, je suis en infraction« , a-t-elle lancé dans son mégaphone, récoltant au passage une salve d’applaudissements. Si tout s’est à nouveau déroulé calmement et dans une ambiance chaleureuse, quelques soignantes venant même à la rencontre de leurs soutiens, le rassemblement a débuté sur le parvis pour se rapprocher, petit à petit, de l’entrée de l’hôpital, le tout sous l’œil attentif de deux policiers nationaux.

Les chants se sont succédés, tout comme la Marseillaise, entonnée à plusieurs reprises, avant que les prises de parole ne s’enchaînent. « On dit les soignants avec nous, mais c’est plutôt nous avec les soignants. Ils ont de moins en moins d’effectifs, des services ferment, ce n’est pas les soignants avec nous, c’est surtout nous avec les soignants« , a lancé un homme d’une cinquantaine d’années.

Le rassemblement a duré une petite heure, se terminant aux alentours de 19 h avec la promesse de se retrouver dès samedi à 14 h à la Base Nature. Une quatrième manifestation consécutive est en effet prévue et devrait voir le cortège remonter à nouveau jusqu’à la place Formigé et la mairie de Fréjus.

Par Romain Chardan – Photos : R.C.