Skip to content

Le Var et la France confinés

var confinés france macron

Les Français s’attendaient au pire. Finalement, c’est un confinement national, calqué sur celui déjà en place dans une vingtaine de départements depuis quinze jours qui a été annoncé par Emmanuel Macron. Seule grande différence, les écoles ferment dès lundi et les vacances de Pâques seront cette année sur la même période pour tout le pays.

 

Le Var y avait échappé jusque-là, mais la flambée de l’épidémie de Covid-19 ces derniers temps n’a finalement pas épargné notre département. Ni les autres d’ailleurs. Lors de son allocution télévisée hier soir, Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement national. S’il ne sera pas strict, la scolarité des plus jeunes est cependant directement impactée. Ainsi que la vie parentale. Écoles, crèches, collèges et lycées ferment ainsi leurs portes dès ce lundi, tandis que les universités, elles, restent ouvertes.

Mais Emmanuel Macron l’a dit, il n’est pas question de perdre du temps sur l’enseignement de nos chères petites têtes blondes. Afin de limiter au maximum les dégâts, la semaine du 5 avril sera une semaine « d’école à la maison« , avant que les vacances de Pâques ne débutent le 12.

Afin d’éviter un arrêt prolongé de l’enseignement, le président et son gouvernement ont décidé d’unifier les vacances. Les trois zones seront ainsi en congés en même temps, de quoi permettre une « pause » dans les établissements scolaires de trois semaines. Seules exceptions, les enfants de « personnels soignant, quelques autres professions et en situation de handicap » pourront, eux, continuer d’aller à l’école. Face à cela, l’état va de nouveau mettre en place des aides pour les foyers.

Commerces dits non-essentiels de nouveau fermés

Si l’attestation ne sera pas nécessaire pour se déplacer dans un rayon de 10 km (seul un justificatif de domicile peut-être demandé en cas de contrôle), elle sera cependant obligatoire au-delà de ce périmètre. Le couvre-feu (19 heures) reste lui aussi en vigueur, mais l’autre impact majeur des annonces du président est la fermeture des commerces dits non-essentiels. Seuls les établissements vendant des produits de première nécessité resteront donc ouverts, tout comme les fleuristes, coiffeurs, et ceux ayant obtenu d’être reclassés commerces tels (liste ici).

Les déplacements inter-régionaux sont interdits, sauf pour motif impérieux ou professionnel, et l’attestation est là aussi obligatoire. Ce nouveau confinement, prévu pour quatre semaines, devrait ensuite permettre, comme l’a souligné hier le chef de l’état, une réouverture progressive, à partir de la mi-mai, des établissements culturels, sportifs et de restauration, même si tout cela reste bien entendu conditionné à une évolution positive de la situation sanitaire.

 

Par Romain Chardan – Photo : capture d’écran France 24.