Skip to content

Le territoire se mobilise pour l’Ukraine

Suite à un appel aux dons pour les réfugiés Ukrainiens, tout le bassin se mobilise. 

 

Lancée sous l’impulsion de Jean Cayron, maire de Roquebrune-sur-Argens, la collecte est déjà conséquente. Débutée lundi, ce sont des montagnes de vêtements, de couvertures mais aussi des denrées alimentaires et des produits de première nécessité qui sont entreposés dans la petite salle municipale Charles de la Tour. Du lundi au samedi, les administrés souhaitant donner peuvent se rendre directement sur place où des équipes de bénévoles composé d’agents municipaux, mais aussi du CCFF-RCSC (Comités communal feux de forêt-Réserve communale de sécurité civile) sont chargés de trier et empaqueter les dons. Ces derniers sont ensuite acheminés vers un entrepôt plus grand à la Bouverie. L’équipe sur place demande de privilégier les vêtements chauds, et les denrées alimentaires (non périssables) en insistant particulièrement sur les conserves.

 

À Saint-Raphaël, même combat

 

Débutée mardi, la récolte est bonne là aussi. Dans la salle Robert de Sio, mise à disposition par le maire Frédéric Masquelier, des palettes entières sont déjà filmées et prêtes à partir en direction de l’Ukraine et de ses pays limitrophes. Là-bas, l’équipe se compose d’agents municipaux, mais aussi de bénévoles Raphaëlois qui donnent de leur temps et prêtent leurs bras pour aider les plus de 660 000 ukrainiens qui ont fui la guerre. Olivier Spinnhirny, conseiller municipal délégué à l’engagement citoyen constate que dans la région, “la solidarité n’est pas un vain mot.” Pour cause, ce point de collecte n’accepte plus les vêtements chauds déjà reçus en grande quantité. Il faut alors privilégier les équipement type couvertures ou lit de camps, la nourriture bien sûr (conserves de préférence) mais aussi les produits de première nécessité pour les enfants, bébés et nourrissons : lait en poudre, couches, lait pour le corps etc etc… Les produits d’hygiène aussi sont les bienvenus, comme les serviettes hygiéniques ainsi que le dentifrice. Ceux désireux de contribuer peuvent le faire à travers le don, mais aussi en s’engageant bénévolement sur place. Toute aide est la bienvenue.

 

Une action similaire s’est mise en place ce jeudi 3 mars à Puget-sur-Argens dans le hall de l’hôtel de ville. La collecte sera organisée du mardi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 16h, ainsi que le lundi en journée continue (8h-16h)  

 

 Aucune date de fin de ces actions n’a été fixée pour l’instant. Quant à l’acheminement des denrées vers l’est, c’est l’AMF (Association des Maires de France) qui coordonne le mouvement sur le plan national, où le mot d’ordre est pour le moment de récolter le plus possible. 

 

Par Hugo Beaucamp – Photo : .H.B