Skip to content

Le pacte de gouvernance adopté

Lors du conseil communautaire de jeudi 25 mars, le pacte de gouvernance a été adopté. De quoi lancer les grandes manœuvres pour la Cavem qui s’appelle désormais Estérel Côte d’Azur Agglomération. Avec, en prime, d’ambitieux projets, dont la Promenade des bains.

« C’est un moment important et structurant. Nous dépassons les frontières des communes. » Frédéric Masquelier, président de la Cavem et maire de Saint-Raphaël, a savouré ce moment. Heureux et fier de cette avancée, l’édile voit dans l’adoption du pacte de gouvernance un moment charnière. « Ce pacte est notre feuille de route pour le quinquennat qui nous reste« , a d’ailleurs lancé le président.

Et la première grande conséquence de cette adoption est le nouveau nom désormais porté par l’agglomération. Exit la Cavem, place à l’Estérel Côte d’Azur Agglomération (ECAA). Un changement souhaité afin de permettre, notamment, une meilleure identification de la population et créer un sentiment d’appartenance. « C’est une structure porteuse de projets, de missions. Il était nécessaire de lui donner une véritable identité, on a deux noms connus en France et en Europe, Estérel et Côte d’Azur, il fallait en profiter et je pense que cela va favoriser l’attractivité du territoire. On a ce nom, c’est la première étape. C’est la dénomination de l’avenir« , a également souligné Frédéric Masquelier.

D’importants investissements

L’adoption de ce pacte est aussi la promesse d’actions concrètes avec des investissements financiers importants. En tout, ce sont 300 millions d’euros qui seront déboursés. Avec notamment 100 millions dévolus à des projets d’envergure, comme la promenade des bains, un projet cher au président. « Cannes a sa Croisette, Nice a sa Promenade des Anglais, nous aurons notre Promenade des Bains, ce sera notre vitrine« , a d’ailleurs souligné Frédéric Masquelier, à propos du front de mer. 

Parmi les nombreux projets de ce pacte de gouvernance, l’on retrouve, entre autres, la lutte contre les inondations dans le cadre de la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). Mais aussi le regroupement des services dans un seul et même lieu, futur siège de la communauté d’agglomération, un office du tourisme intercommunal, ainsi que la poursuite d’actions d’ores et déjà engagées, notamment dans le domaine des études supérieures, avec l’étude d’un campus à la Base Nature et de nouvelles infrastructures sportives. 

 

Par Romain Chardan – Photos : © Christine Criscuolo – Yellow Studio et Cavem – Christine Delville