Skip to content

Le Fréjus Var Volley s’impose et continu de croire en la qualification !

Ils se sont battus jusqu’au bout et se sont vus récompenser. Les joueurs du Fréjus Var Volley se sont imposés sur leur parquet face à Saint-Jean-d’Illac, après un premier match perdu. Le match décisif aura lieu ce samedi en Gironde.  

 

On est passé par toutes les émotions pendant ce Fréjus – Saint-Jean-D’Illac. La victoire était obligatoire pour les hommes de Loïc Geiler, défaits lors du premier match en Gironde (3-0). Avec un public chauffé à blanc, les bleu marine ont enflammé la Halle Sainte-Croix lors des deux premiers sets (25-23 / 25-23). Avec les services foudroyant d’Evgeny Karpinski et la rage de Corentin Suc, justement nommé MVP de la rencontre, rien ne pouvait arrêter les Fréjusiens… Mis à part une décision arbitrale, sur le troisième set, enlevant une balle de match aux Azuréens et offrant une balle de set à leur adversaire, qui ne va pas manquer de se relancer (24-26). Ce coup pris derrière la tête va aussi coûter le quatrième set aux locaux (17-25). Mais poussé par leur 7e homme dans les tribunes, ces derniers vont trouver la force de revenir dans la rencontre et s’imposer dans le tie-break, 15-9. 

Avec une victoire 3-2, le Fréjus Var Volley peut croire à la demi-finale, mais il faudra s’imposer ce samedi pour le troisième et dernier match face à Saint-Jean-d’Illac à 19h.

 

Réaction de Loïc Geiler/ 

 

“J’ai vu une belle bataille entre deux équipes très proches. Je vois un match de haut niveau, de deuxième division certes, mais avec de l’engagement, de l’envie, et un gros public. C’est très important pour nous de jouer à domicile. C’est toujours particulier d’être dans une série contre une seule équipe. Il faut bien s’étudier et tenir compte des points forts et faibles des deux équipes. On sait que le match décisif sera chez eux et que cela sera une rude bataille. Le contexte émotionnel joue beaucoup et il sera en leur faveur là-bas. Ce sera à nous de rajouter un supplément d’âme pour l’emporter. Je fais d’ailleurs un appel à tous les Fréjusiens qui veulent se déplacer en Gironde samedi, c’est le week-end de Pâques et c’est joli Bordeaux !”, sourit-il.

 

Par Thomas Lajous – Photo : Thomas Lajous