Skip to content

La ville de Saint-Raphaël propose une bourse au Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA)

 

“La bourse au BNSSA” a été mise en place par la ville de Saint-Raphaël. Elle s’adresse aux jeunes majeurs de la commune. Le Service Départemental d’Incendie et de Secours du Var (SDIS83) assure la formation, où les prochains tests de présélection se dérouleront ce samedi 15 janvier. 

 

Samedi 15 janvier se déroulent les présélections pour la “bourse au BNSSA”, mise en place par la ville de Saint-Raphaël. Elle permettra aux jeunes majeurs, résidents de la ville, de pouvoir assurer la surveillance des baignades aménagées d’accès gratuit sur le domaine public (bord de mer, plan d’eau intérieur), et des établissements d’accès payants ouverts au public (piscines). La formation au brevet représente un coût estimé à 600 euros. Peu de jeunes disposant d’une telle trésorerie pour la financer, la ville décide de les aider en leur facilitant l’accès à la formation diplômante. Celle-ci comporte deux étapes: la formation de niveau 1 de Premier Secours en Équipe (PSE 1) et la formation au BNSSA. Ces formations comprennent des cours théoriques, des simulations, des cas concrets et des entraînements sportifs. 

 

Si vous souhaitez obtenir cette bourse

 

Pour ceux souhaitant obtenir cette bourse, il faudra remplir quelques conditions: être âgé de 18 à 25 ans (ou âgé de 18 ans au 1er juillet 2022), être domicilié à Saint-Raphaël et ne pas être lié par un contrat de travail entre le 1er juillet et le 31 août de l’année en cours. Il faudra également être disposé à signer un contrat saisonnier pour assurer la surveillance des plages, plans d’eau et établissements nautiques communaux, du 1er juillet au 31 août de cette saison estivale. Si vous cochez toutes les cases, il faudra vous inscrire auprès du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Var (SDIS 83) qui organise les tests de présélection le 15 janvier 2022, à 7h45, à Fréjus (piscine Maurice Giuge) : www.sdis83.fr

 

Les épreuves : 200 mètres palmes, masque, tuba, et un parcours combiné (50 m ventrales, 25 m apnée, 25 m rétropédalage). Les candidats doivent être munis de palmes, masque, tuba, maillot de bain (pas de short) et bonnet de bain. Les épreuves sont suivies d’un entretien avec un jury composé de responsables de surveillance de baignades et d’activités nautiques. 

 

Retrouvez notre article détaillé dans le numéro 38 de L’Horizon, prochainement dans vos kiosques.

Par Thomas Lajous – Photo : Marlène Kuhn-Osius