Skip to content

La déchèterie du Puget de nouveau accessible

Fermée depuis la fin février à cause d’un trafic de métaux et de l’insécurité y régnant pour les agents, la déchèterie de Puget-sur-Argens est de nouveau ouverte, comme l’a annoncé hier Frédéric Masquelier lors de sa visite des lieux. 

 

Le président de la Cavem, Frédéric Masquelier, l’a annoncé en avant-première aux agents présents sur place. La déchèterie de Puget-sur-Argens peut de nouveau accueillir particuliers et professionnels. 

« La déchèterie retrouvera un fonctionnement normal dès demain (lire ce mercredi 24 mars, ndlr). Mais on refermera à chaque détérioration, débordement ou intrusion« , a annoncé Frédéric Masquelier après avoir inspecté les aménagements de sécurité apportés à la déchèterie de Puget-sur-Argens. 

4 caméras de surveillance et des bipeurs d’alerte

Pour contrer le trafic de métaux et les intrusions et dégradations commises à la déchèterie, la Cavem, qui gère le site, a mis en place un système de vidéo-surveillance via 4 caméras installées sur différents pylônes. En complément, les agents de la déchèterie disposent d’un bipeur, lequel alertera immédiatement la police ou la gendarmerie en cas de problème et une agence de sécurité privée a été mandatée sur place.

 déchèterie puget cavem frederic masquelier

Assurer le bon fonctionnement des lieux et la sécurité des employés, les deux points importants évoqués par le président de la Cavem. « Il y a des agents qui font parfaitement leur travail et il faut les protéger. Il faut que le site devienne non attractif pour cette délinquance organisée. Et si une chose similaire a lieu sur un autre site, nous agirons de la même manière« , a ajouté l’édile raphaëlois. 

Plus de métaux à Puget

Frédéric Masquelier a d’ailleurs annoncé avoir écrit au procureur de la république afin de demander une enquête et s’être entretenu avec les professionnels du secteur afin d’endiguer ce trafic. 

Pour éviter de nouveaux débordements, il a d’ailleurs été décidé que la déchèterie de Puget n’accepterait plus les métaux. « Il n’y aura plus de ferrailles ici. Les professionnels devront se diriger vers des entreprises spécialisées et les particuliers devront se rendre sur les sites de Fréjus ou Saint-Raphaël« , a précisé Frédérique Gorjux, directeur de la propreté déchèteries, collecte et propreté urbaine à la Cavem. 

déchèterie puget cavem frederic masquelier

 

Par ailleurs, au-delà de l’enquête demandée par le président de la Cavem, ce dernier a annoncé différentes sanctions concernant les agents impliqués dans le trafic. « Il y a deux procédures de révocation en cours et un blâme pour un troisième agent. » 

 

Par Romain Chardan – Photos : Cavem – Christine Delville.