Skip to content

Lieutenant-colonel Laurent Decuq : « Le groupement Est fait partie de mes racines »

laurent decuq interview sdis 83 var est

Le lieutenant-colonel Laurent Decuq est le chef du groupement Est-Var du Sdis du Var. En poste depuis quelques mois à Fréjus, celui qui est originaire de Vidauban revient sur le terrain après plusieurs années aux ressources humaines. 

Alors que le groupement vient de perdre une partie de ses attributions depuis que le centre opérationnel a été transféré au Muy, le lieutenant-colonel Laurent Decuq et ses équipes ne manquent cependant pas de travail. Notamment du point de vue des dispositifs préventifs, aussi bien pour les feux de forêt que pour les inondations. 

Quel a été votre parcours jusqu’à prendre la direction du groupement est du Sdis ?

Je suis originaire de Vidauban où j’ai été chef de centre, avant d’être affecté à la direction. 

J’ai également été officier Codis ainsi qu’officier dans les hélicos bombardiers d’eau. J’ai ensuite été nommé chef de service adjoint au chef de groupement, puis chef de groupement des ressources humaines. Et depuis juillet dernier, j’ai pris le poste de chef de groupement territorial ici, où j’ai retrouvé le commandant Champenois (il a été chef par intérim du groupement jusqu’à juillet, ndlr), qui a été mon adjoint aux ressources humaines. Nous avons donc recréé notre binôme, mais sur le terrain, avec un rôle plus opérationnel. C’est un retour aux interventions, un retour aux sources. 

Quel est le rôle du chef de groupement ?

Le chef de groupement, dans la partie administrative, c’est un rôle de gestion et d’accompagnement des centres et d’interface avec tous les groupements fonctionnels de la direction. Et par ailleurs, un rôle de chef de site qui n’est pas dévolu qu’au chef de groupement, mais par rapport à un certain niveau de compétences et de diplômes opérationnels où je participe également à la couverture du niveau chef de site sur le groupement.

C’est-à-dire ?

Si l’on prend l’exemple du feu de cet été à Gonfaron, le rôle demandé au chef de site, et en l’occurence au chef de groupement, c’est de prendre le commandement des opérations de secours sur des événements de ce type-là ou des inondations, choses que l’on a souvent ici. 

Interview complète à retrouver dans le numéro 28 de l’horizon, actuellement en vente partout.

Par Romain Chardan (avec T.L.) – Photo : R.C.