Skip to content

Inauguration de la plateforme romaine à Fréjus

 

Hier a été inaugurée la plateforme romaine à Fréjus, par le maire David Rachline. Un site classé au titre des Monuments Historiques depuis 1886.

 

 

À l’heure où les enfants sortent de l’école Via Aurélia, ils ont été nombreux à se réunir ce jeudi midi pour l’inauguration de la plateforme romaine, à l’ancien stade Pourcin de Fréjus. “La plateforme romaine dans son ensemble, en raison de sa grande valeur patrimoniale et architecturale, est classée au titre de monument historique depuis 1886. Restaurer ce site emblématique et permettre à tous de le découvrir constitue une priorité de mon mandat”, a expliqué David Rachline lors de son discours inaugural. Ce parc permettra aux nombreuses familles de respirer l’Histoire, dans le poumon vert du centre-ville, le temps d’une balade, et d’accéder bientôt à la plateforme en elle-même. “Je sais d’ores et déjà que vous travaillez activement à la suite d’ici deux ans qui nous permettra d’accéder à la plateforme et de découvrir ses richesses et ses secrets”, conclut le maire.

Le moulin


“Nous avons mis le moulin en valeur, qui a la particularité d’être intra-muros. Plus loin, nous apercevons les pics de l’aqueduc. À priori, l’eau de l’aqueduc alimentait ce moulin. Nous avons fait des analyses chimiques sur les compressions calcaires pour être certain que cette hypothèse-là est juste. Sachant qu’une fois que cette eau était utilisée pour faire tourner la roue, elle était envoyée dans les égouts pour servir de mise en charge des égouts. Car il y a un système d’égouts dans la ville romaine qui était déjà élaboré et il fallait de l’eau pour qu’il fonctionne”, explique Pierre Excoffon, directeur du service archéologique et patrimoine de la ville de Fréjus. Avec un panneau explicatif et la présence d’un QR code, les curieux peuvent apercevoir les différentes étapes de la restitution du moulin et son fonctionnement. Une restitution virtuelle et évolutive, puisqu’elle permet d’être modifiée au fil du temps, si d’autres découvertes sont faites ou si des modifications doivent être apportées.

Les différentes phases

 

“La phase 1, ce sont les abords et l’accès de la plateforme romaine. La première phase est ce parc où plusieurs éléments rappellent la romanité, notamment le moulin. La phase 2 est la valorisation de la plateforme romaine”, ajoute Pierre Excoffon. Cela interviendra sur 2022-2023, avec d’abord une année d’études, quelques sondages archéologiques et la vérification d’hypothèses, de façon à présenter le site de façon uniforme. “En archéologie, entre un mur et un autre, il y a parfois un siècle d’écart. L’idée de mise en valeur, c’est sélectionner une période. La mieux conservée ou la plus particulière”, de manière à ne pas surcharger l’ensemble, car à l’époque, les constructions n’étaient pas nombreuses. “Nous espérons que la plateforme soit présentée fin 2023. On va raccorder ce cheminement au parc de la Villa-Marie. Ce sera la phase 3, donc après donc 2024-2025”.

Par Thomas Lajous – Photo : Thomas Lajous