Skip to content

Immersion avec un soigneur animalier au parc zoologique de Fréjus

Plus de 300 zoos sont recensés en France. Derrière ces lieux qui accueillent des milliers de visiteurs chaque année se cachent de véritables passionnés des animaux qui ont choisi de faire de cette appétence leur métier. Pour mieux comprendre les enjeux de cette profession, le parc zoologique de Fréjus nous a ouvert ses portes.

« On n’a pas sorti les panthères ? », demande Pierre Bréjon en s’approchant de l’enclos. Cette proximité avec les animaux, le soigneur l’acquiert chaque jour depuis près de cinq ans, lorsqu’il a débuté ce qu’il appelle « un métier de passion ». « Depuis tout petit, je voulais être vétérinaire. En 3e, j’ai fait un stage qui m’a beaucoup plu, mais dès le départ, je savais que je ne voulais pas travailler avec les animaux communs », explique le jeune homme. Pour Élisa Palluel, c’est la même chose. « J’ai toujours été passionnée par les animaux, je voulais pouvoir les comprendre, m’en occuper. Et puis d’avoir un contact comme ça avec eux, c’est assez exceptionnel », développe la jeune femme. S’il n’y a pas de formation universitaire obligatoire pour exercer cette profession, elle explique avoir « terminé une licence en biologie-éthologie pour devenir soigneur ou éthologue ». Mais le plus gros du métier, reste « la pratique sur le terrain », complète son collègue.

Retrouvez notre article détaillé dans le numéro 68 de L’Horizon, dans vos kiosques le 18 août.

Par Lucie Guerra – Photo : L.G