Skip to content

Fréjus : une opération de contrôle routier de grande envergure

Ce lundi après-midi, une grosse opération de contrôle routier à été organisée au rond-point des Harkis. Le sous-préfet de Draguignan, le procureur de la République et le commissaire de Fréjus/Saint-Raphaël étaient tous les trois présents. 

 

“On fait un contrôle routier coordonné avec des effectifs de la police municipale de Fréjus, où on met du monde sur le terrain pour contrôler un maximum d’automobilistes sur différents problèmes de réglementations. On agit dans le cadre d’un article 78-2-2, donc sur réquisition du procureur de la république, qui nous permet d’ouvrir le coffre et faire des fouilles de véhicules en cas de doute”, explique le commissaire divisionnaire Nicolas Caravokiros.

Cet après-midi, au rond-point des Harkis de Fréjus, une quinzaine d’agents étaient mobilisés en plus du commissaire, pour contrôler les automobilistes : le groupe de sécurité de proximité, la bac sur les bordures, des motards, le chien stup’, un major, un commandant et plusieurs équipages de police municipale. 

 

 

controle police

Une opération importante dans le contexte actuel

 

“C’est une opération faite à l’initiative du parquet de Draguignan à laquelle participe l’autorité administrative avec le sous-préfet de Draguignan, Éric de Wispelaere. C’est très intéressant de mener ensemble les opérations, à la fois sur celui qui est chargé de la sécurité routière, le sous-préfet, et celui en charge des poursuites, moi”, explique Patrice Camberou, procureur de la République à Draguignan. Cette opération est d’autant plus importante qu’elle intervient au lendemain de l’accident mortel à Gassin, ayant tué deux jeunes hommes à trottinette. “Aujourd’hui, il y a la présentation d’un individu qui a tué ces deux jeunes hommes. On ne peut pas accepter que des vies soient fauchées comme celles-là, il faut qu’on réagisse. Il faut montrer notre présence sur le terrain. Dans cette affaire, j’ai requis le mandat de dépôt pour une personne déjà inquiétée par ce type de fait et déjà condamnée à de la prison ferme pour cela”, conclut le procureur.

Par Thomas Lajous – Photo : T.L