Skip to content

Festival de la craie-ativité !

Samedi 4 juin marque la 8è édition du Festival de la Craie à Saint-Raphaël. Multigénérationnel, l’évènement rassemble petits et grands pour partager un moment chaleureux.

 

 

Il est 10h lorsque le festival débute. Casquette sur la tête, sandales aux pieds, les enfants dessinent accroupis, craies à la main. Ils se préparent à passer des heures sous le soleil ardent, pour donner vie à leurs plus belles œuvres. Le Festival de la Craie titille la créativité des petits, en les laissant colorier, le temps d’une journée, les sols du centre-ville raphaëlois. Les parents, fiers de leurs artistes en herbe,  patientent de leur côté et les plus compétiteurs participent eux-même à l’activité. « On est habitués, on l’emmène depuis qu’elle est toute petite, ça lui permet de rencontrer d’autres enfants qui partagent la même passion ! Même moi je m’y mets ! », affirme un papa aux côtés de sa fille. Des liens se créent : « tu peux me passer la craie bleue s’il te plaît ? », glisse un garçon à sa voisine. Très rapidement, le centre-ville devient un lieu d’échange convivial. Les passants esquissent un sourire en observant l’évolution des dessins. Plusieurs animations sont proposées par la commune dont le sand-drawing et le graffiti.

 

« Un moment de bonheur »

À 11h, des animateurs déambulent dans les petites ruelles de la commune avec casseroles, ustensiles, boîtes de conserve, ou encore pots de peinture en guise d’instruments. Le concert, organisé par la mairie, est ouvert au public, enfants comme adultes. Les habitués rejoignent la danse, les curieux suivent et applaudissent la fin du spectacle. « Beaucoup de parents nous ont appelés pour confirmer leur présence aujourd’hui, et pour octobre prochain aussi. C’est génial, les enfants s’éclatent ! », s’exclame une membre du staff. Le concept écologique, inventé par Jérémy Besset, est à l’origine « un moment de bonheur et de partage avec les enfants et d’autres artistes locaux qui me permet de me ressourcer, plus tard, dans mon travail à l’atelier. Je me dis que je fais quelque chose de bien, qui apporte du sourire sans polluer ni dégrader ». La journée se termine par le traditionnel lancer de pigments, signature de l’artiste. Né dans le Var, le festival est un réel succès. La neuvième édition se fera dans plus de 60 villes à l’échelle nationale et internationale.

 

Par Meriam Riahi – Photo : M.R