Skip to content

Le Festival du court-métrage de Fréjus se met au goût de l’été

festival couet-métrages fréjus compétition été

Décalé une première fois de janvier à avril, puis d’avril à juillet, la 24ème édition du célèbre festival a finalement pu se tenir ce vendredi soir au théâtre romain. Pour une soirée aussi inédite que mémorable.

Elle se sera fait attendre. Réclamer. Désirer. Mais au final, la 24ème édition du Festival du court-métrage de Fréjus a bel et bien eu lieu ce vendredi 2 juillet, malgré deux reports dus à la crise sanitaire. Et pour l’occasion, le public a pu profiter d’un cadre idyllique, au cœur du théâtre romain.

À la nuit tombée, les spectateurs ont d’abord été accueillis par un concert de bandes originales interprétées par les élèves de l’école municipale de musique et d’art dramatique Jacques Melzer. Avant de pouvoir profiter de chacun des neuf courts-métrages sélectionnés, tout en acclamant les lauréats. Du drame, de la comédie, du fantastique, et même trois courts-métrages étrangers… Il y en a eu pour tous les goûts !

Les rires se sont donc mêlés aux frissons lors de cette soirée très particulière, au cours de laquelle les spectateurs ont pu eux-mêmes voter pour leur œuvre favorite dans le cadre du « prix du public ». Pour le reste, c’est « Pile Poil » de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller qui a le plus marqué les esprits avec le prix du scénario, et les prix d’interprétation masculine (pour Grégory Gadebois) et féminine (pour Madeleine Baudot). 

Retrouvez le palmarès complet et notre article détaillé dans le numéro 10 de L’Horizon, prochainement dans vos kiosques.

Par Nathan Blouin – Photo : Thomas Morganti