Skip to content

Dalila Kerchouche en conférence à Saint-Raphaël

La journaliste et écrivaine Dalila Kerchouche tient une conférence ce jeudi soir à Saint-Raphaël dans le cadre des commémorations des 60 ans de la guerre d’Algérie.

Depuis le début de l’année, la ville de Saint-Raphaël propose régulièrement des rendez-vous culturels autour des commémorations pour les 60 ans de la guerre d’Algérie. Et la question des Harkis y est souvent abordée. Demain, à l’auditorium du Centre Culturel, une nouvelle conférence sur ce thème est proposée avec la venue de Dalila Kerchouche. Journaliste et auteure française, Dalila Kerchouche a vécu dans un camp de Harkis du sud-ouest de la France. Auteure de plusieurs ouvrages, elle a notamment écrit « Mon père, ce harki », dans lequel elle repart sur les traces de sa famille et de son père : « Quarante ans après, j’ai refait leur parcours dans les camps où la France les a parqués : leur passé et mon présent se sont tissés, noués, intimement mêlés. Ces pages sont leur histoire et ma quête. Dans ce voyage au bout de la honte, j’ai découvert une horrible machinerie d’exclusion sociale et de désintégration humaine. Et puis, j’ai traversé la Méditerranée. En Algérie, j’ai poursuivi ma quête, dans une région en guerre contre l’islamisme, j’ai retrouvé des membres de ma famille et le village de mes parents qu’ils n’ont jamais revu. Là-bas, j’ai compris qui étaient vraiment les harkis, leur rôle clans la guerre d’Algérie, leurs tiraillements, leurs secrets aussi. J’ai enfin percé le silence qui pèse sur cette histoire. J’ai su, alors, pourquoi j’avais écrit ce livre : pour parler à mon père« , écrit-elle à propos de cet ouvrage paru en 2003 (Seuil). C’est d’ailleurs ce film qui a fait office de base pour le scénario de Harkis, avec Smaïn et Leïla Bekhti, sorti en 2006.
Dalila Kerchouche sera donc présente dans la cité de l’Archange demain à 18h30 à l’auditorium du Centre culturel pour une conférence-débat.

Gratuit sur réservation : 04 98 11 89 00