Skip to content

Contestations anti-pass : effectif réduit, mais ténacité renforcée

anti-pass pass sanitaire opposition fréjus

Quelques centaines de personnes se sont passées le mot ce samedi afin de crier à nouveau leur opposition au pass sanitaire entre Fréjus et Saint-Raphaël. Si les chiffres baissent, la détermination reste au rendez-vous.

En cette aube de rentrée scolaire, ils ne décolèrent pas. Quelque 450 personnes [chiffres police] se sont données rendez-vous pour défiler entre Fréjus et Saint-Raphaël à l’occasion du 6ème samedi de mobilisation contre le pass sanitaire. Le cortège, particulièrement en forme pour donner de la voix, est parti du mini-golf raphaëlois jusqu’au monument de l’armée noire, pour un parcours formant une boucle. Le retour au point de départ a eu lieu aux alentours dès 17 heures.

« Liberté », « Allumez vos cerveaux, éteignez vos télés », ou encore « Macron t’es foutu, les français sont dans la rue », pouvait-on encore entendre cet après-midi au sein du cortège constitué d’un public hétérogène et venu de tous horizons. « Il y a de tout ici », insiste un manifestant. « On ne veut pas tomber dans le cliché des complotistes ». La manifestation s’est, elle, déroulée sans heurts. Mis à part quelques insultes de la part des passants qui se sont exposés à des sifflets.

Bonne ambiance mais des efforts à poursuivre

Le cortège était entouré par un dispositif de sécurité conséquent avec une vingtaine de policiers et 40 gendarmes de la brigade mobile qui assuraient ses abords. Entre les manifestants et les forces de l’ordre l’entente reste cordiale, et aucune provocation n’est évidemment à déplorer. Une ambiance bon enfant, même si les manifestants restent déterminés.

Et pour preuve, à l’issue du parcours un groupe de musique se tenait prêt pour entonner quelques chansons avant une prise de parole afin de réaffirmer l’engagement des organisateurs. « Il faut poursuivre nos efforts », affirme Marc, l’un d’eux. « Il faut aussi viser les quartiers populaires ». Il estime qu’ils se trouvent sous-représentés et peuvent redonner de l’ampleur au mouvement.

A noter que le prochain départ devrait à nouveau se faire à la Base Nature samedi prochain à 14h, avec une proposition de modification du trajet pour tenter autre chose et viser justement d’autres lieux que le bord de mer sans pour autant donner plus de précisions. Ils comptent en tous cas sur le mois de septembre pour donner un second souffle à la contestation dans le secteur. 

Par Louis Aubry – Photos : Louis Aubry