Skip to content

Lilly Wood & The Prick au Mas : une première pour la dernière

concert musique mas des escaravatiers dernière lilly wood & the prick

On vous le disait dans notre interview la semaine dernière, le célèbre duo Lilly Wood & The Prick (formé de Nili Hadida et Benjamin Cotto) est venu clôturer la saison estivale du Mas des Escaravatiers ce vendredi 10 septembre, et par la même occasion, commencer leur nouvelle tournée. Retour sur cette soirée retrouvailles de qualité.

Première date après six années de pause, alors forcément cela a de quoi mettre de beaux sourires sur les visages et même : « j’en ai des frissons » souffle la jeune femme, dans un regard complice avec son acolyte, après avoir chanté « it’s where I wanna be » en montrant la scène du Mas.

Vêtus de blanc, ils sont 6 en tout pour nous faire vivre ce moment, au croisement entre une soirée entre amis et un show hyper bien ficelé. Des musiciens de talent aux lumières, des interactions avec le public aux danses extatiques de la chanteuse autour de son guitariste préféré. Un doux mélange de complicité et de passion. 

Après avoir mis le public à contribution sur « Where I want to be (California) », c’est au tour du tube qui les a lancés en 2014 (et oui, déjà) « Prayer in C ». Remasterisé spécialement pour l’occasion avec un début tout en douceur, juste elle et lui à la guitare. Et les 4 musiciens regroupés bras dessus, bras dessous, en guise de chœur sur le côté de la scène, avant de reprendre leur place pour finir le titre dans une toute autre énergie, entre sauts et pas de danse de part et d’autre de la scène. « Merci, on est très content, très heureux » confie-t-elle entre deux morceaux.

Après un rappel aux « chansons tristes, mais chansons belles », ils quittent la scène. Mais c’est sans compter sur l’envie de ne pas s’arrêter là d’un public bien trop heureux de les avoir retrouvés. Il aura suffi de quelques minutes d’encouragements pour que la jolie brune délaisse sa cigarette post-concert, suivie de son partenaire et de leurs musiciens, remettant leurs oreillettes en montant à nouveau sur ces planches qu’ils connaissent maintenant par cœur.

« Bon d’accord, alors on fait une réu, ça va être approximatif, mais en effet il y a un morceau sur le deuxième album qui s’appelle Le Mas, et il se trouve que c’est en hommage au Mas des Escaravatiers ». Un petit bonus qui s’est fini dans les bras de Sébastien Costamagna, le maître des lieux, devenu un ami. De la joie, beaucoup de joie, et une belle histoire d’amitié donc pour clôturer en beauté ces chaudes soirées musicales de cet été 2021.

Texte et photos par Elodie Moreno