Skip to content

Des centaines de personnes manifestent à Fréjus contre le Pass Sanitaire

manifestation fréjus pass sanitaire vaccin covid 19

Ce samedi après-midi, quelques centaines de personnes ont manifesté sur le bord de mer fréjusien avant d’être stoppées à l’entrée de Saint-Raphaël et revenir sur leur pas. Avec un mot d’ordre : montrer leur désaccord avec l’obligation du pass sanitaire. Le tout sans heurt.

Le rendez-vous est donné à 14 heures à la Base Nature. Au départ, une cinquantaine de personnes seulement. Puis, pas après pas, les rangs grossissent. Parmi les présents, tous les âges sont là. De jeunes adolescents jusqu’à des retraités. Tous unis dans un même combat, dans une même lutte. Celle les opposant à la mise en place du Pass Sanitaire. 

Un message clairement énoncé au fil de leurs pérégrinations, à travers Port Fréjus, puis le long du boulevard d’Alger avant d’avancer sur celui de la Libération. Et le refus des forces de l’ordre de les laisser pénétrer sur les terres raphaëloises n’a pas entamé leur volonté, ni attisé leur colère.

Car la manifestation s’est déroulée sans heurt, au rythme de nombreux slogans, « Non au pass sanitaire », le classique « Macron démission », mais aussi au travers de messages délivrés sur des pancartes manuscrites, « Liberté », « Non au pass sanitaire », « Non à la dictature sanitaire », ou encore certains ayant une double lecture, comme ce « on en a gros », faisant référence à la réplique culte de la série Kaamelot, dont le premier volet cinématographique vient de prendre possession des salles obscures.

Une manifestation ayant réuni entre 600 et 700 personnes, à son pic, avant de retomber lors de la phase retour. Une phase où les manifestants, toujours sans heurt, ont pris possession du rond-point de la Base Nature durant quelques minutes. Ils n’étaient alors plus que 150 environ, mais ont su donner de la voix, scandant notamment « Nos enfants, on bouge pas », pour souligner un peu plus encore leur désaccord avec le pass sanitaire et la vaccination concernant les plus jeunes. 

Il était alors aux alentours de 16h30 lorsque la foule s’est dispersée après s’être donnée rendez-vous pour la semaine prochaine. Et une nouvelle journée de « mobilisation citoyenne », comme l’ont souligné de nombreux participants.

A retrouver dans notre prochaine édition, un reportage complet sur la manifestation.

Par Romain Chardan – Photos : Louis Aubry.