Carburant : le préfet du Var prolonge les mesures jusqu’au 25 octobre

Le préfet du Var a décidé de prolonger les mesures de limites de vente de carburant jusqu’au 25 octobre. Vous ne pouvez donc pas mettre plus de 30 litres par passage si vous êtes un particulier. L’ensemble des mesures ci-après.

 

Déjà en places depuis quelques jours, les mesures édictées par la préfecture du Var en matière de limitation et règlementation de vente de carburant sont prolongées jusqu’au 25 octobre. Ainsi, chaque particulier ne peut mettre plus de 30 litres par passage (essence, essence sans plomb, gazole, gaz de pétrole liquéfié) et la limite est poussée à 200 litres pour les poids lourds. La vente jerricans et bidons est, elle aussi, toujours interdite et une file est réservée aux véhicules pour services prioritaires (une seule sur notre territoire, à Fréjus, Relais Fréjus Provence, 632 avenue de Provence).

Pour retrouver l’ensemble des mesures et des services dits prioritaires, c’est par ici.

 

Texte et photo : R.C.

Un samedi pour s’associer !

Samedi 10 septembre, c’est l’occasion de faire le plein d’activités culturelles, de trouver le sport que l’on veut pratiquer cette année ou encore de s’informer sur les dernières actions de toutes les associations de son village. En effet, les forums des associations des villes du Muy, Les Adrets-de-l’Esterel et Bagnols-en-Forêt s’organisent ce samedi.

Au Muy, la journée les associations se réuniront au parc de loisirs des Jardins du Moulin de la Tour de 10h à 17h pour la deuxième année consécutive depuis son ouverture.

 

Aux Adrets-de-l’Estérel comme à Bagnols-en-Forêt, les forums se tiendront l’après-midi uniquement à partir de 14h. Au centre de chacun des villages, les associations proposeront des animations et des démonstrations de leurs activités et inviteront les curieux et autres amateurs à s’inscrire directement sur place.

Célébration du 15 août : « C’est un devoir de mémoire »

Le 78ème anniversaire du Débarquement a été célébré au Dramont, ce lundi 15 août. 

Drapeaux américains, français, et britanniques qui flottent devant le ciel bleu, véhicules militaires d’époque disposés les uns après des autres, treillis et robes des années 1940. Ils sont plusieurs dizaines à s’être rassemblés aux côtés de l’association de la “36e division d’infanterie du Texas au Dramont”, en ce lundi 15 août. Au programme : un défilé d’une trentaine de blindés de Saint-Raphaël jusqu’à Fréjus, pour célébrer le 78ème anniversaire du Débarquement en Provence. 

Quelques minutes avant le départ, les spectateurs se pressent pour avoir leur photo devant une voiture, avec un militaire, ou pour s’acheter un objet de collection sur les nombreux stands présents. Pour Mathilde Feraud, célébrer le 15 août est une habitude. “Je viens tous les ans, c’est un devoir de mémoire. On défile dans la voiture de mon père. Il a acheté l’épave et l’a remontée de toute pièce”. Cette année, elle est avec Jules Coeur, qui participe au défilé pour la première fois, vêtu d’un uniforme militaire. « Ça va être l’heure. Montez dans les véhicules, ce sont les tractions qui mènent la danse”, entend-on alors que les voix d’Ella Fitzgerald et Louis Armstrong entonnant Dream a little dream of me s’estompent. 15h30, le défilé commence. Petits et grands quittent le Dramont pour poursuivre les festivités le long de la mer.

Article à retrouver dans le numéro 68 de L’Horizon dans vos kiosques le 18 août.

Par Lucie Guerra – Photos : L.G

Cérémonie du 14 juillet à Roquebrune-sur-Argens

Si Le Muy a organisé sa fête nationale mercredi 13 juillet, avec un défilé, un feu d’artifice et un  bal, la ville de Roquebrune-sur-Argens a organisé sa cérémonie ce jeudi 14 juillet en fin de matinée, place des Artichauts. Le maire, Jean Cayron, en a profité pour faire son discours et féliciter les bacheliers.

 

“C’est un honneur de vous accueillir à cette cérémonie du 14 juillet qui, comme chaque année, nous donne l’occasion en France de réaffirmer notre adhésion aux valeurs républicaines et à la démocratie. Il y a de cela quelques siècles, refusant tout despotisme et attachés à la liberté et à la justice, nos prédécesseurs instauraient la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen”, débute le maire. Ce dernier a tout d’abord tenu à féliciter les néo bacheliers, avant de rendre hommage au peuple ukrainien. En passant par des remerciements à tous ceux s’étant déplacés pour voter, Jean Cayron a également remercié les forces de l’ordre, en ayant une pensée pour les victimes des attentats de Nice, ayant perdu la vie il y a tout juste six ans. Le soir, les traditionnels feux d’artifice et bals populaires se sont tenus au Village et aux Issambres.  

 

Thomas Lajous / Photo: Ville de Roquebrune-sur-Argens

 

Piqûres, GHB… Le monde de la nuit en pleine guerre

Alors que le milieu de la nuit revient peu à peu dans le paysage local depuis février après deux années difficiles, une autre vague de problématiques (re)fait surface. Les piqûres sauvages ont fait leur apparition, rappelant de vieux démons, comme le fléau du GHB.

Après deux ans de crise sanitaire où le monde de la fête s’est éteint, l’année 2022 devait être celle de la renaissance, notamment pour les acteurs du milieu de la nuit. Mais voilà que depuis quelques mois, les piqûres sauvages, un nouveau phénomène prenant de plus en plus d’ampleur, effrayent fêtards et responsables d’établissements. Sur un territoire où les moustiques ont toujours été rois en cette saison, il semblerait qu’ils soient en train de perdre leur trône, et paradoxalement, à notre plus grand désespoir.

Retrouvez notre article dans le numéro 63 de l’horizon, actuellement en kiosque.

Par Thomas Lajous – Photo : T.L

 

Intempéries: fortes pluies et dégâts matériels

De fortes pluies se sont abattues dans le Var ce mardi 28 juin et des dégâts ont été constatés. Bilan. 

 

Le Var est en vigilance jaune pour pluie-inondation et orages depuis hier matin. Certaines communes ont été plus impactées que d’autres. À Roquebrune-sur-Argens, une dizaine de domiciles ont été inondés, allant jusqu’à 90 cm d’eau. Le cours d’eau des Esquières, sorti de son lit, a emporté quatre voitures. Le maire, Jean Cayron, ainsi que son premier adjoint, Yoann Gnerucci, se sont rendus sur place et ont contribué au relogement d’une famille de quatre. L’accès aux plages du littoral et au centre nautique est fermé jusqu’à nouvel ordre. Les services de la ville sont en place depuis ce matin pour raccommoder les lieux. “Les services techniques, la Réserve Communale de Sécurité Civile, les pompiers de Sainte-Maxime, la police municipale roquebrunoise ont tout mis en œuvre pour rétablir la situation au plus vite et procéder au déblaiement et à la remise en état du littoral”, assure la ville dans un communiqué. Pas de dégâts importants du côté de Fréjus, Saint-Raphaël et Puget-sur-Argens. Toutefois, une dizaine d’interventions des pompiers ont eu lieu hier sur notre secteur.

Par Meriam Riahi – Photo : Ville de Roquebrune-sur-Argens

 

Saint-Raphaël rend hommage à Louis Valtat

Ce samedi 4 juin, la ville de Saint-Raphaël a profité de l’événement national Rendez-vous aux jardins, pour inaugurer un nouveau parc à Anthéor, en hommage au peintre Louis Valtat. Ce lieu se veut dans l’air du temps, en respect avec son environnement et frugale en eau.


Soleil au zénith oblige, lunettes de soleil et panama en paille sont de sortie. Pour l’inauguration du jardin Valtat ce samedi 4 juin, une soixantaine de visiteurs étaient présents dans ce nouveau parc surplombant le rivage d’Anthéor. Plusieurs élus des communes de Saint-Raphaël et Saint-Tropez sont venus présenter ce nouveau projet collaboratif entre les deux villes. “Le jardin accueille une table d’information magnifiquement placée face à l’Estérel, aussi complète que pédagogique pour faire connaître Louis Valtat”, déclare Alain Dubreuil à l’origine du projet.


Le parc est un jardin méditerranéen, comme les aimait Louis Valtat. Pour continuer l’hommage au peintre, la première adjointe au maire, Josiane Chiodi, a pris la parole : “Il est tombé amoureux du sud, de ses calanques, de ses pins tourmentés, de ses falaises de porphyre rouge”. Décédé il y a maintenant 70 ans, l’artiste a peint la région de l’Estérel sous tous ses angles. Certaines de ses œuvres sont exposées au musée de l’Annonciade de Saint-Tropez.


Retrouvez notre article détaillé dans le numéro 58 de L’Horizon, prochainement dans vos kiosques.

Par Yann Bouvier – Photo : Yann Bouvier

Roquebrune-sur-Argens : Colis de Noël 2021

La ville de Roquebrune-sur-Argens et le C.C.A.S, Centre Communal d’Action sociale, proposent aux habitants de la commune de plus de 70 ans et plus de s’inscrire pour … recevoir un cadeau.

 

Voilà une initiative qui fait chaud au cœur ! Si les mesures mises en place depuis le début de la crise de la Covid-19 n’ont pas permis la tenue de différentes animations et manifestations proposées par le C.C.A.S , celle-ci risque de faire plaisir aux septuagénaires. La municipalité et le Centre Communal d’Action Sociale proposent d’offrir un cadeau aux Roquebrunois de plus de 70 ans, résidant sur la commune tout au long de l’année, sans conditions de ressources. Pour que le père Noël puisse passer, il suffit de s’inscrire auprès du C.C.A.S ou des mairies annexes de la Bouverie et des Issambres, munis d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile. Date limite le 25 octobre. Renseignements au C.C.A.S de Roquebrune-sur-Argens, au 12 avenue Gabriel Péri – 83250 Roquebrune-sur-Argens ou au 04 94 44 51 30 – ccas@mairie-roquebrune-argens.fr

 

Par Thomas Lajous – Photo : CCAS/Ville de Roquebrune-sur-Argens

La photo de la semaine (10-16 juin)

photo de la semaine thomas morganti numéro 6

J’ai toujours trouvé fascinant la propension à se noyer dans un abysse imaginaire quasi onirique lors du processus créatif. Cette pièce sombre où le temps se meut, où l’espace se tord laissant disparaître chaque objet, chaque personne jusqu’à ne laisser qu’un lieu rempli d’un vide profond et épais. Les mots s’y distordent, les couleurs s’y mêlent jusqu’à ne laisser qu’une bille d’expression. Un point dans l’univers qui n’existe que selon notre propre et unique existence, tout commence. D’un coup d’un seul, tout s’étend, se déchire et se multiplie jusqu’à combler la dernière parcelle d’un noir néant désormais empli de questions sans réponses et de courage sans espoirs. 

On est à ce moment-là submergé, inondé d’idées invraisemblables, frêles et vives, virevoltant ci et là de part en part d’un esprit malade et rongé d’une obstination incontrôlable. Les jours et les nuits se pressent en une seconde, une heure, une éternité jusqu’au moment où in fine, la mine gratte ses premières griffes grises sur une page encore vierge, nous y sommes. Il ne s’agit plus d’un concept abstrait mais d’un quelque chose. Et ce quelque chose après tout cela, n’est que les prémices d’une synthèse à jamais inachevée au regard du porte-plume. C’est un commencement qui fatalement, ne connaîtra jamais sa propre fin. C’est une œuvre qui en dépit de tout, ne restera jamais que le synopsis du rêve d’un artiste insatisfait.

Par Thomas Morganti

Le SRVHB craque face à Nantes

SRVHB Handball Nantes match sport

Après avoir mené durant les trois-quarts du match, les joueurs du SRVHB ont fini par craquer devant de vaillants nantais à l’orée du dernier quart-d’heure. Une défaite rageante pour les coéquipiers de Raphaël Cocheteux.

 

Tout avait pourtant bien commencé. Mais comme lors des deux rencontres précédentes, le SRVHB n’a pas su s’imposer lors du match en retard de la 9e journée hier soir face à Nantes (26-28). Une troisième défaite consécutive en autant de matches depuis le retour à la compétition des varois après qu’une partie de l’effectif a contracté le Covid.

Les restes de cette période sur le physique des joueurs est d’ailleurs encore visible, notamment en fin de match où il devient plus compliqué de tenir jusqu’au bout. C’est d’ailleurs à l’orée du dernier quart-d’heure que les visiteurs ont égalisé avant de prendre l’avantage.

SRVHB Handball Nantes match sport

Avant cela, les locaux avaient montré de belles choses, Alexandre Demaille en tête. Le portier raphaëlois a livré une belle prestation avec 15 arrêts, mais cela n’a pas suffi. Il a manqué de la réussite offensive à son équipe pour faire la différence et surtout creuser et l’écart avec les Nantais. S’ils ont pu mener jusqu’à +5 (11-6, 18e minute), ils ont systématiquement vu les visiteurs revenir sur eux après les temps morts pris par le coach breton.

Quelques contres et offensives mal menés ont ensuite offert la possibilité aux actuels troisième de Lidl Starligue. Et le récital de Nielsen, entré en cours de match et auteur d’une douzaine d’arrêts, dont plusieurs à des moments décisifs, notamment lorsque les siens ont repris l’avantage pour ne plus le lâcher (45e).

SRVHB Handball Nantes match sport

Moins frais, les Raphaëlois ont ensuite été distancés et ont commis plus de fautes lors de ce dernier quart d’heure, avec notamment trois infériorités numériques à gérer pour trois 2 minutes infligés par le corps arbitral. Malgré un sursaut en toute fin de partie, leur permettant de recoller à -2, ils n’ont pu être en mesure de revenir au score et se sont inclinés.

Prochain rendez-vous ce samedi à 20 h 30 face à Toulouse.

 

Par Romain Chardan – Photos : Thomas Morganti.