La photo de la semaine (10-16 juin)

photo de la semaine thomas morganti numéro 6

J’ai toujours trouvé fascinant la propension à se noyer dans un abysse imaginaire quasi onirique lors du processus créatif. Cette pièce sombre où le temps se meut, où l’espace se tord laissant disparaître chaque objet, chaque personne jusqu’à ne laisser qu’un lieu rempli d’un vide profond et épais. Les mots s’y distordent, les couleurs s’y mêlent jusqu’à ne laisser qu’une bille d’expression. Un point dans l’univers qui n’existe que selon notre propre et unique existence, tout commence. D’un coup d’un seul, tout s’étend, se déchire et se multiplie jusqu’à combler la dernière parcelle d’un noir néant désormais empli de questions sans réponses et de courage sans espoirs. 

On est à ce moment-là submergé, inondé d’idées invraisemblables, frêles et vives, virevoltant ci et là de part en part d’un esprit malade et rongé d’une obstination incontrôlable. Les jours et les nuits se pressent en une seconde, une heure, une éternité jusqu’au moment où in fine, la mine gratte ses premières griffes grises sur une page encore vierge, nous y sommes. Il ne s’agit plus d’un concept abstrait mais d’un quelque chose. Et ce quelque chose après tout cela, n’est que les prémices d’une synthèse à jamais inachevée au regard du porte-plume. C’est un commencement qui fatalement, ne connaîtra jamais sa propre fin. C’est une œuvre qui en dépit de tout, ne restera jamais que le synopsis du rêve d’un artiste insatisfait.

Par Thomas Morganti

Le SRVHB craque face à Nantes

SRVHB Handball Nantes match sport

Après avoir mené durant les trois-quarts du match, les joueurs du SRVHB ont fini par craquer devant de vaillants nantais à l’orée du dernier quart-d’heure. Une défaite rageante pour les coéquipiers de Raphaël Cocheteux.

 

Tout avait pourtant bien commencé. Mais comme lors des deux rencontres précédentes, le SRVHB n’a pas su s’imposer lors du match en retard de la 9e journée hier soir face à Nantes (26-28). Une troisième défaite consécutive en autant de matches depuis le retour à la compétition des varois après qu’une partie de l’effectif a contracté le Covid.

Les restes de cette période sur le physique des joueurs est d’ailleurs encore visible, notamment en fin de match où il devient plus compliqué de tenir jusqu’au bout. C’est d’ailleurs à l’orée du dernier quart-d’heure que les visiteurs ont égalisé avant de prendre l’avantage.

SRVHB Handball Nantes match sport

Avant cela, les locaux avaient montré de belles choses, Alexandre Demaille en tête. Le portier raphaëlois a livré une belle prestation avec 15 arrêts, mais cela n’a pas suffi. Il a manqué de la réussite offensive à son équipe pour faire la différence et surtout creuser et l’écart avec les Nantais. S’ils ont pu mener jusqu’à +5 (11-6, 18e minute), ils ont systématiquement vu les visiteurs revenir sur eux après les temps morts pris par le coach breton.

Quelques contres et offensives mal menés ont ensuite offert la possibilité aux actuels troisième de Lidl Starligue. Et le récital de Nielsen, entré en cours de match et auteur d’une douzaine d’arrêts, dont plusieurs à des moments décisifs, notamment lorsque les siens ont repris l’avantage pour ne plus le lâcher (45e).

SRVHB Handball Nantes match sport

Moins frais, les Raphaëlois ont ensuite été distancés et ont commis plus de fautes lors de ce dernier quart d’heure, avec notamment trois infériorités numériques à gérer pour trois 2 minutes infligés par le corps arbitral. Malgré un sursaut en toute fin de partie, leur permettant de recoller à -2, ils n’ont pu être en mesure de revenir au score et se sont inclinés.

Prochain rendez-vous ce samedi à 20 h 30 face à Toulouse.

 

Par Romain Chardan – Photos : Thomas Morganti.

Les centres de vaccination intercommunaux ouverts le weekend et 7 jours sur 7

vaccin cavem injections soignants

A partir de samedi 13 mars, les deux centres de vaccination intercommunaux de la Base Nature de Fréjus seront ouverts le weekend. A compter de lundi, ils le seront 7 jours sur 7.

 

La lutte contre la Covid-19 continue et la volonté des collectivités d’augmenter sa vitesse de vaccination se traduit en actes. La Cavem a ainsi annoncé, via un communiqué de presse, l’ouverture pour les weekends de ses deux centres de vaccination intercommunaux à compter de ce samedi 13 mars.

Une dotation spéciale a d’ailleurs été attribuée afin de rendre l’ouverture des centres de la Base Nature plus efficace. « Nous recevons une dotation spéciale de 800 vaccins. L’ensemble des professionnels de santé et les services des communes sont mobilisés pour l’accélération de cette campagne de vaccination » explique Françoise Kaidomar, vice-présidente de la Cavem dans ce communiqué.

Pour bénéficier de ces vaccins, il est possible de s’inscrire via internet (Doctolib) ou en prenant rendez-vous par téléphone via la plateforme mise en place par la communauté d’agglomération (04 94 51 91 60, du lundi au dimanche de 9h à 17h).

Par ailleurs, la Cavem a également décidé de l’ouverture 7 jours sur 7, dès ce lundi 15 mars, de ces centres de vaccinations dans lesquels 400 doses seront disponibles chaque jour. Pour rappel, la vaccination concerne actuellement les personnes de plus de 75 ans et ceux touchés par des pathologies à haut risque, certificat médical à l’appui.

Le communiqué précise également que 7 000 personnes ont déjà reçu la première injection et que 5 000 ont également reçu la seconde.

 

Photo : Cavem – Christine Delville.