Coup d’envoi du Mundialito

mundialito beach soccer arènes fréjus

Alors que le Mundialito Beach soccer se déroule du 13 au 17 octobre aux Arènes de Fréjus, cette première journée était dédiée aux enfants.

“Comme c’était mercredi et que les enfants n’avaient pas école, on en a profité pour faire cet après-midi, et faire du beach soccer aux Arènes de Fréjus”, explique Yoan Feres, coach des U10 et U12 à l’Etoile FC.

Une équipe en t-shirt et une autre torse nu s’affrontait sur le sable des arènes hier, avec un arbitre pour l’occasion. Cette journée est avant-tout une découverte pour les jeunes, l’occasion de pratiquer leur sport de prédilection sur un tout autre terrain. “Des enfants du club de Puget-sur-Argens sont venus. Ils découvrent tous. On est au bord de mer, on a le sable, même si ce n’est pas trop ça le beach soccer, c’est une découverte et ils sont tous contents”, sourit l’entraîneur. 

Si toute cette journée était réservée aux enfants, le Mundialito continue aujourd’hui avec des matchs de jeunes, mais aussi l’entraînement de la sélection française et portugaise de 19h à 21h.

Retrouvez notre article détaillé dans le numéro 25 de L’Horizon, prochainement dans vos kiosques.

Par Thomas Lajous – Photo : Thomas Lajous

Découvrez le Pass Silver à Saint-Raphaël

pass silver saint-raphaël activités sportives

Depuis 2017, le Pass Silver propose des activités sportives aux Raphaëlois de 60 ans ou plus. Nouveauté du mois de septembre, il propose également des activités dites “de découvertes”. Mais pour pouvoir en profiter, il faut être muni de son pass sanitaire.

« Ils choisissent deux activités sportives dans un panel de onze activités, et une activité optionnelle parmi six autres dans un panel plus culturel. Si elles sont toutes disponibles lors de leurs adhésions, les Raphaëlois pourront prendre part à trois activités par semaine, qu’ils pratiqueront donc trente fois chacune dans l’année, au prix de 100 euros », précise Jacques Champion, responsable du Pass Silver à la ville de Saint-Raphaël.

Découvrir le théâtre, le chant, la comédie, le billard, la cuisine ou le théâtre… Le Pass Silver souhaite se diversifier cette année, « même si le cœur du projet reste les activités sportives ». Cette proposition sur des disciplines sportives et dynamiques, en plus des nouvelles activités de découverte sont uniquement destinées aux habitants de la Cité de l’Archange de plus de 60 ans, qu’ils soient sportifs ou non.

« Sur les quatre premières années, des adhérents ont découvert des sports et ont pris conscience que l’activité physique était nécessaire à leur bonne santé. Certains ont fait des retours en disant qu’ils se sentaient mieux physiquement, voire qu’ils réduisaient quelques médicaments ».

Pas de Pass sans pass

« Au départ, nous avions deux objectifs. Premièrement, nous voulions leur faire découvrir une activité pour qu’ils s’épanouissent et deuxièmement, c’était de créer une convivialité. Et c’est ce qu’il se passe chaque année avec le renouvellement d’inscriptions où les adhérents souhaitent partager des activités ensemble. Ils boivent un café avant et se voient après », explique Jacques Champion.

Mais avec les restrictions sanitaires et l’obligation du pass sanitaire pour les adhérents, cette convivialité risque d’être quelque peu chamboulée. « Nous allons appliquer les consignes gouvernementales, nos adhérents devront montrer leur pass sanitaire. Il n’y a pas de jauge pour l’instant mais s’il y en a une, nous l’appliquerons ». Déjà l’année dernière, les animateurs devaient faire des groupes de six et s’étaient adaptés aux conditions. « Quand les salles étaient fermées, nous avons essayé d’être réactif et de continuer nos activités. Donc on s’était mis en extérieur ». Alors que va-t-il en être pour la saison à venir ?

Sur la première phase d’inscription exclusivement sur internet, 110 personnes se sont inscrites. La deuxième phase, au guichet, s’est déroulée début septembre. Avec 180 adhérents en moyenne pour des activités quasiment complètes, les sexagénaires vont-ils appréhender la reprise du sport ? « Des anciens adhérents m’ont appelé pour dire qu’ils n’avaient pas de pass sanitaire, et qu’ils ne veulent pas l’avoir pour l’instant. Il y en a très peu mais il y en a. Certains ne vont pas s’inscrire, d’autres vont s’inscrire et attendre la vaccination pour pouvoir pratiquer », conclut-il.

Par Thomas Lajous – Photos :  Jacques Champion

pass silver saint-raphaël activités sportives

Article paru dans le numéro 18 de L'Horizon

Vous souhaitez vous procurer ce numéro ? Contactez nous par mail : contact@lhorizon-hebdo.fr

Abonnez-vous !

Profitez de notre prix de lancement et recevez les dernières infos directement dans votre boîte aux lettres.

l'horizon estérel côte d'azur 3 couverture

Le CARF n’est pas passé loin…

carf rugby sc royannais équipe

Ce dimanche, le CARF affrontait le SC Royannais à domicile. Une des équipes favorites à la montée en division supérieure. Et ils étaient tout proches de s’imposer. Menés tout le match, ils ont tout de même pu revenir au score à quelques reprises, sans réussir à passer devant. 

Pour cette première journée à domicile, dimanche 19 septembre, les carfistes étaient à deux doigts de s’imposer face au SC Royannais, un des favoris à l’accession en division supérieure. Menés toute la partie, ils ont essayé de renverser le match, mais n’ont pas réussi. Résultat, les locaux s’inclinent 13-16. “On est forcément frustré et déçu. On ne fait pas une première mi temps convaincante, où on n’a pas le ballon, où on est pénalisé. Mais on défend bien car on est à 3-3 à la 40e. On prend un essai en fin de première mi-temps sur un ballon porté, donc 10-3. On sort du vestiaire avec des convictions et on remet la main sur le ballon, alors on marque. On fait une deuxième mi-temps aboutie contre une grosse équipe. Alors oui, on court après le score mais sur les 5-10 dernières minutes de la deuxième mi-temps, on mérite un meilleur sort”, explique Geoffrey Baretge, coach du CARF. 

Ça a chauffé

Car ces dernières minutes ont été chaudes du côté du stade Rossi puisque les carfistes étaient constamment dans le camp adverse, à quelques mètres de la ligne d’en but. Avec plusieurs pénalités en leur faveur, ils auraient pu accrocher le match nul, mais ont préféré continuer à pousser et prendre les mêlées. Malheureusement, le destin n’a pas penché en leur faveur, contrairement à l’équipe 2 des jaunets qui s’est imposée 22-21, plus tôt dans l’après-midi et dans les dernières secondes sur … une pénalité. 

“Si l’action était à une demi-heure du coup de sifflet final, on aurait dû taper la pénalité et revenir au score pour faire match nul. Mais je ne peux pas reprocher aux joueurs, à quelques minutes de la fin, de vouloir gagner le match quand il y a seulement 3 points d’écart sur un temps fort de plus de 5 minutes dans les 10 mètres adverses. Ils se sentent forts et on ne peut pas critiquer. Je ne m’inquiète pas pour la suite, quand je vois la deuxième mi-temps que l’on fait aujourd’hui contre une équipe de Saint-Jean-en-Royans, qui est une des favorites avec d’anciens joueurs de pro d2, on n’a pas à rougir. On perd de 3 points, mais je suis content des joueurs et de leur état d’esprit”.

Petit à petit

Après avoir compté de nombreuses recrues estivales, le jeu de l’équipe se met en place petit à petit selon l’entraîneur. Il va falloir du temps : “On doit soigner le détail, trouver de l’alternance dans notre jeu, et travailler la conquête de la touche. C’est un travail qui ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut trouver les bons repères et les bons détails pour être performant sur la conquête, dans une toute nouvelle équipe avec de nouveaux joueurs”. Dimanche 26 septembre à 15h, ils se déplacent sur la pelouse de Montélimar, dernier du classement, pour peut-être enfin lancer leur saison.

Par Thomas Lajous – Photo : Thomas Lajous 

“Gaspard de Besse” : Pédaler et découvrir

gaspard de besse vélo pédaler découvrir randonnée

Dimanche 19 septembre, l’association Estérel Club Cycliste Adréchois organisait sa randonnée cyclotourisme traditionnelle, “Gaspard de Besse”, aux Adrets-de-l’Estérel. Amateurs et professionnels pouvaient s’inscrire et participer à une journée de balade.

“Cette édition 2021 a permis de faire une sortie de crise sanitaire en essayant de proposer une manifestation sportive au public pour essayer de reprendre le cour normal des choses”, explique Philippe Greffe, président de l’association Estérel Club Cycliste Adréchois, organisatrice de l’événement. Ce dimanche, ils étaient presque une centaine à participer à la douzième édition de la randonnée cyclotourisme dans le Var, “Gaspard de Besse”.

Du nom d’un ancien brigand provençal qui avait séjourné aux Adrets, cette course “a été créée il y a 14 ans. Mais en comptant les deux saisons blanches dûes à la Covid-19, nous sommes à la 12e édition”. Au programme, trois distances à vélos sur des routes choisies pour éviter les grosses circulations de véhicules : le 60km, le 80km et le 100km. Pour ceux dépourvus de vélos, un parcours pédestre de 13km et encadré était disponible, où un guide présentait la faune et la flore des Adrets, ainsi que le massif volcanique.

”Il y a une histoire à raconter aux gens pour ne pas que ce soit une simple promenade”. Des randonnées ouvertes à tout le monde et conviviales. “Cet événement valorise l’arrière-pays. Par les chemins choisis, on évite de mettre trop de dénivelés pour que les gens y trouvent du plaisir sans être tout de suite dans la difficulté. C’était ouvert à tous”.

Balade conviviale

“Tout le monde peut la faire en vélo. Il n’y a pas de notion de résultat ou de chronomètre. C’est avant tout parcourir un itinéraire balisé pour aller à la rencontre de la région et de paysages qu’elle offre”, explique le président. “Une balade où le mari peut aller faire du vélo, et sa femme faire une randonnée, ou l’inverse”, visant à faire venir des amateurs de marche et de vélo locaux ou non, et leur faire decouvrir les villages et environnements de ce Massif de l’Estérel “qui a aussi l’espoir de devenir un grand site de France”.

Au niveau du club, cet événement fait partie des trois manifestations ouvertes tout public et organisées pendant l’année. Comme pour “Gaspard de Besse”, “La concentration du nouvel an” est une manifestation de vélo sur route et est organisée le premier dimanche suivant le nouvel an. “Adrets’naline”, quant à lui, est un événement de vélo gravel.

Par Thomas Lajous – Photo : association Estérel Club Cycliste Adréchois

Le SRVHB débute bien à domicile

Face à Cesson, dans le cadre de la deuxième journée de Liqui Moly Starligue, le SRVHB a signé une victoire probante qui s’est surtout dessiné lors du premier quart d’heure de la deuxième mi-temps. Et a pu compter sur un grand Alexandre Demaille pour s’imposer 28-21.

 

Pour un retour dans leur Palais des Sport Krakowski devant leur public, les coéquipiers d’Adrien Dipanda ont su faire le spectacle. Ronronnants en première mi-temps, se retrouvant même mené le temps de quelques minutes, les locaux ont su recoller rapidement au score, s’appuyant alors sur la bonne entrée en jeu de Kolakovic et un Alexandre Demaille déjà chaud, qui a, par plusieurs arrêts, su maintenir les siens à égalité ou avec une légère avance. L’entrée de Kolakovic, combinée à celle de Simicu, a d’ailleurs permis au SRVHB de prendre une avance qui allait devenir définitive.

 

Un deuxième acte quasi parfait

 

Au retour des vestiaires, les Raphaëlois n’ont plus rien laissé à leurs adversaires du soir. C’est simple, après un rapide 4-0 infligé avant la 34e minute, l’écart n’a cessé de se creuser, montant jusqu’à +8 à la 38e minute, l’entrée de Drevy Paschal apportant encore plus de vitesse et de justesse face au but. Si Cesson-Rennes a fini par retrouver le chemin des filets, après plusieurs parades consécutives de Demaille, les Raphaëlois ont fait attention à ne pas retomber dans les travers de la saison dernière en maintenant leur avantage. Un avantage maintenu avec la manière, notamment sur certaines actions, à l’image de cette interception et de la remontée de balle de Melic qui a finalement décalé Paschal, lequel a conclu depuis les airs. Le rythme soutenu du premier quart d’heure de la deuxième mi-temps est naturellement retombé au fil des minutes et les locaux ont su gérer jusqu’à la fin de match pour l’emporter 28-21. 

 

Top stats :

Alexandre Demaille (Gardien) – 10/29 (34,48% de tirs arrêtés)

Alexander Simicu – 5 buts (83% de réussite – 5/6)

Raphaël Caucheteux – 5 buts (71,43% de réussite – 5/7)

 

Ils ont dit /

Adrien Dipanda, capitaine du SRVHB :

« La satisfaction domine parce qu’on a fait une belle prestation àMontpellier la semaine dernière et le plus dur est toujours d’enchaîner, donc je pense qu’on était vraiment heureux de retrouver le public avec une salle où il y avait du monde et une belle ambiance, donc on avait à cœur d’offrir une belle prestation à notre public. Cesson est une équipe très accrocheuse, on savait que ce serait long, qu’on ne pourrait pas gagner en 15 minutes et on a agit comme un rouleau compresseur, c’est là où ils ont commencé à plonger et nous avons su saisir les opportunités en remontant bien les ballons. La chose positive, ce soir, c’est qu’on a joué à 16, tout le monde a joué, a apporté quelque chose à l’équipe. »

Rares Fortuneanu, coach du SRVHB :

« Le sentiment ce soir est de satisfaction totale. Depuis quelques années on rate complètement nos débuts de championnats et on se rattrape après. Les matches de préparation ont eu pour but cette année de mettre les joueurs en forme d’entrée et c’est quelque chose qui nous réussit, mais ce n’est que la deuxième journée et on doit garder les pieds sur terre, surtout avec la venue de Dunkerque la semaine prochaine. Cesson sort d’une grosse performance contre Nantes, c’est une équipe très solide défensivement. On rentre à la mi-temps avec +3, je pense qu’on a bien tenu le choc défensivement et nous voulions empêcher leurs montées de balle, on les a usés sur notre défense et sur la deuxième mi-temps, comme ils n’avaient pas beaucoup de rotations, ça a pesé sur l’effectif et nous on a pu tourner et on a su faire la différence avec beaucoup de maîtrise et d’application des joueurs qu’il faut maîtriser. L’application de tout le groupe et la détermination, la concentration, la rigueur, choses qui nous échappaient un peu par le passé, tout ceci est le gros point positif. Par contre, il y a eu un petit relâchement sur les dix dernières minutes, et si on veut grandir encore, il faut toujours mettre un but de plus. »

 

Romain Chardan – Photos : Ewa Gros – SRVHB

CARF : Une rentrée toute en convivialité

carf rentrée rugby jeunes

Mercredi au CARF, les mini-carfistes faisaient leur rentrée. L’occasion pour ces jeunes du club de jouer au rugby et d’apprendre à dessiner, avant de prendre un goûter bien mérité.

Aujourd’hui, c’est la rentrée rugbystique au CARF, pour tous nos petits des babys jusqu’au moins de 14 ans”, explique Yoann Cousin, responsable événementiel et relation partenariale de l’équipe de rugby locale.

Une rentrée particulière puisque pour l’occasion, le CARF accueille Grégoire Hacot, organisateur du festival de la BD se tenant ce week-end à Saint-Raphaël, et Michel Rodrigue, dessinateur BD et joueur de rugby depuis 50 ans. Tous deux tiennent un stand ou les mini-rugbymans vont apprendre à dessiner après leur entraînement, avant de prendre le goûter.

Beaucoup d’enfants sont présents aujourd’hui. “C’est une très belle rentrée pour le CARF. Il fait beau et tous nos fidèles sont présents. Que ce soit chez les enfants ou les parents. On attache autant d’importance autour du rugby pour les enfants que pour les parents. Ils s’installent, discutent entre eux et boivent un café”.

Une notion de convivialité importante pour le club, qui souhaite entretenir cette “grande famille du CARF”. “Il y a des joueurs de l’équipe 1 qui s’investissent pour les équipes inférieures. Il y a vraiment la volonté de créer une synergie entre l’équipe première et l’ensemble de l’école de rugby”, conclut-il.

Par Thomas Lajous – Photo : Thomas Lajous

Première édition de la Spartan Race à Saint-Raphaël !

spartan race saint-raphaël challenge championnat courses

Les 2 et 3 octobre prochains, la Spartan Race s’invite à Saint-Raphaël. Au programme, plusieurs courses pour un challenge physique et original.

De la plage du Débarquement au Dramont jusqu’au Massif de l’Estérel, la Spartan Race est un véritable défi au vu du nombre d’obstacles, chronométré avec un classement mondial, accessible aux débutants et confirmés.

Elle permet de courir seul ou en équipe. La Spartan Sprint compte 20 obstacles sur 5 km, et apparaît comme la plus accessible pour les débutants. La Spartan Super compte 25 obstacles sur plus de 10 km et la Spartan Beast, plus de 30 obstacles sur un circuit brutal d’un semi marathon.

Hurricane

Ces deux courses vous proposent de travailler en équipe, sur une longue durée. La “Hurricane Heat 12h” dure 12 heures, avec un départ plage du Débarquement vendredi 1er octobre à 20h, où les limites physiques et mentales devront être repoussées.


La
“Hurricane Heat” vous demandera aussi de travailler en équipe pour une durée indéfinie (minimum 4 heures) où l’objectif est de finir ensemble ! Départ samedi 2 octobre à 12h sur la plage du Débarquement.

Inscriptions ici: Spartan France Obstacle Course Races | Estérel Saint Raphaël Trifecta Weekend 2021 2021 (spartanrace.fr) ou sur Spartan France Obstacle Course Races (spartanrace.fr)

Par Thomas Lajous – Photo : Spartan/ Estérel Côte d’Azur

Les Adrets : portes ouvertes au Tennis Club des Adrets !

adrets tennis club portes ouvertes club sport

Samedi 4 septembre, le Tennis Club des Adrets organise sa journée portes ouvertes de 10h à 18h. L’occasion pour certains de découvrir un peu mieux le club à travers une journée dédiée aux sports.

De 10h à 18h ce samedi, le Tennis Club des Adrets invite tous les volontaires à venir s’essayer au tennis et au padel, sport de raquette en vogue. Découvrir le club et ses dirigeants ainsi que son nouveau professeur Guillaume Guérin, tout en s’essayant aux deux sports avec du matériel prêté; le Tennis Club repart sur une nouvelle saison où il espère accueillir de nombreux adhérents.

Une nouvelle saison

Les inscriptions au club en vue de la saison 2021/2022 auront lieu au club de 10h à 16h ou au forum des associations à la mairie de 14h à 18h. Un après-midi au centre du village où toutes les associations Adréchoises seront réunies pour vous faire connaître les multiples activités associatives, pour tous les âges, et en connaître les modalités d’inscription. Le pass sanitaire est obligatoire pour cet événement.

Pour les renseignements concernant le forum des associations, appeler la mairie au 04-94-19-36-66 ou visiter le site web de la ville: www.lesadretsdelesterel.fr . Pour plus de renseignements sur la journée organisée par le Tennis Club des Adrets, écrire à tennisclub.adrets@free.fr ou appeler le 06-15-47-50-27.

 

Par Thomas Lajous – Photo : Tennis Club des Adrets

Plus de vainqueurs que prévu au mondial de pétanque Laurent Barbero

pétanque mondial laurent barbero vainqueurs fréjus

Le 6ème mondial de pétanque Laurent Barbero s’est conclu ce mercredi sur les terrains du Fréjus International Pétanque (FIP), à Fréjus-Plage. Et après trois jours de compétitions particulièrement relevés, les résultats finaux ont réservé quelques surprises.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en dépit d’une météo pas toujours clémente, le public était au rendez-vous de cette 6ème édition du mondial de pétanque Laurent Barbero, à Fréjus-Plage. Organisé de concert par le club du FIP, la mairie et l’Office de Tourisme de Fréjus, le tournoi jouissait d’un tableau particulièrement relevé, exacerbé par la possession du label mondial (seul tournoi concerné avec la Marseillaise).

Ainsi, en plus des tenants du titre locaux (la triplette Henri Lacroix, Stéphane Robineau et Dylan Rocher, pensionnaires du FIP), les champions d’Europe italiens et l’équipe nationale d’Espagne, habituée des Masters de pétanque, étaient notamment au rendez-vous. « Une douzaine d’équipes peut prétendre à la victoire », annonçait même Jean Casale, directeur sportif du FIP, en amont de la compétition.

Des surprises à la pelle

Et, comme prévu, les débats furent animés à partir des huitièmes de finale, mardi. Avec une très grosse surprise dès le tour suivant, à savoir l’élimination de la triplette tenante du titre face au trio italien Cocciolo, Lipari et Cometto. Lequel s’inclinera ensuite face aux futurs vainqueurs : Philippe Zigler, Philippe Pietri et Antoine Cano. Ou en tous cas, certains des vainqueurs, puisqu’en raison de la pluie, les organisateurs ont été contraints « d’interrompre la compétition après les demi-finales » et donc de consacrer des « double vainqueurs ». La triplette Pascal Dionisi, Kevin Philipson et Gino Deslys, vainqueur de l’autre demi-finale, partage donc le titre.

Le tableau féminin a lui aussi été exposé aux mêmes problèmes de météo, et consacre également deux doublettes : Fanja Aubriot – Anaïs Montet, et Myriam Chambeiron – Aurélia Blasquez Ruiz. La compétition mixte a de son côté connu un dénouement plus conventionnel, sous un soleil retrouvé. C’est le duo Julie Espoto – Christophe Calissi qui a finalement triomphé ce mercredi, et ainsi signé un doublé après leur sacre en 2020.

Retrouvez notre article détaillé dans le numéro 17 de L’Horizon, actuellement dans vos kiosques.

Par Nathan Blouin – Photos : N.B.

La “Gaspard de Besse” revient pour une 12ème édition aux Adrets de l’Estérel

gaspard de besse 12e édition adrets de l'esterel cycliste évènement

Dimanche 19 septembre se tiendra la nouvelle édition de la “Gaspard de Besse”, organisée par l’Estérel Club Cycliste Adréchois. Le célèbre événement de cyclotourisme proposera 4 parcours différents, ouverts à tous.

Avis à tous les fans de cyclisme ! L’Estérel Club Cycliste Adréchois (ECCA) organise le dimanche 19 septembre prochain la 12ème édition de la “Gaspard de Besse”, son célèbre rendez-vous de cyclotourisme, mêlant à la fois randonnée et cyclisme.

En effet, pas moins de quatre parcours différents seront proposés et ouverts à tous, qu’ils soient licenciés du club ou non. Trois seront réservés aux cyclistes, avec des tracés de 100 km (départ prévu à 7h), de 80 km (départ à 7h30), et 60 km (départ à 7h45). Le quatrième s’adressera quant à lui aux marcheurs, avec un beau parcours de 13 km, et un départ prévu à partir de 8h30.

Le point de rendez-vous sera au 2, route du Violon, aux Adrets de l’Estérel. Les trois courses cyclistes seront accessibles au prix de 5 euros pour les licenciés majeurs et gratuitement pour les licenciés mineurs, et respectivement 8 et 5 euros pour les non-licenciés. La randonnée pédestre sera de son côté uniquement payante pour les plus adultes, au prix de 3 euros.

Par Nathan Blouin – Image : ECCA