Skip to content

Brigade environnement : une mesure et des résultats

brigade environnement roquebrune-sur-argens bilan positif mesure résultats

Après son remaniement, la brigade environnement de Roquebrune-sur-Argens présente un premier bilan d’activités plus que positif, notamment en matière de lutte contre les dépôts sauvages.

Depuis quelques mois, les agents de la brigade environnement disposent de nouveaux équipements, mais aussi d’effectifs supplémentaires. Une volonté municipale portée par Didier Lemaître, adjoint à la sécurité, qui explique cette évolution devenue nécessaire face à la recrudescence de dépôts sauvages en matière de déchets à Roquebrune-sur-Argens. « Lors de ma prise de fonction, j’ai vu qu’il y avait une brigade incivilité, composée d’un responsable et quatre effectifs. Vu l’étendue du problème des dépôts sauvages, nous sommes rapidement montés à six effectifs, avec un recrutement interne de deux personnes« , souligne Didier Lemaître, qui a également pu compter, cet été, sur deux renforts supplémentaires de mi-juin à mi-septembre. 

Outre ces effectifs renforcés, la brigade incivilité a été incorporée à la brigade environnement, avec une assermentation des agents, tous dotés, dorénavant, de boîtiers PVE (procès-verbal électronique) ou encore de nouvelles tenues se rapprochant de celles des ASVP (agents de surveillance de la voie publique). « Je voulais qu’ils soient totalement autonomes dans leur travail et ils font désormais de la police de l’environnement et j’ai rattaché cette brigade au pouvoir de police du maire« , ajoute l’élu. Une évolution rendue possible suite à une rencontre avec le procureur de la république. 

Article complet à retrouver dans le numéro 25 de L’Horizon, en vente à partir du 21 octobre.

Par Romain Chardan – Photo : Florian Moins – Ville de Roquebrune-sur-Argens

brigade environnement roquebrune-sur-argens bilan positif mesure résultats