Skip to content

Françoise Dumont, « Je voterai blanc au second tour »

Françoise Dumont, sénateur du Var et orateur de campagne de Valérie Pécresse, annonce ce soir par voie de communiqué de presse qu’elle votera blanc. Les Républicains, eux, ne voteront ni pour Emmanuel Macron, ni pour Marine Le Pen, et se focalisent dès à présent sur les législatives.

 

Le communiqué de presse est tombé en soirée ce lundi. Réuni aujourd’hui, le bureau politique des Républicains a adopté une motion à 87 % selon laquelle ils ne voteront ni pour Emmanuel Macron, ni pour Marine Le Pen. De son côté, Françoise Dumont, sénateur du Var, orateur, soutien et amie de Valérie Pécresse, a elle aussi clarifié sa position suite à la défaite historique des Républicains au premier tour de l’élection présidentielle.

« Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, qui apporte des résultats, soyons honnêtes, pour le moins catastrophiques, pour le parti Les Républicains, à l’élection majeure que représente l’élection présidentielle, il m’apparait important de prendre la parole pour dire mon ressenti« , commence ainsi la sénateur, avant de se positionner en vue de son vote du second tour, le 24 avril prochain.

« Au regard du second tour de l’élection présidentielle, j’ai choisi d’attendre pour donner ma position. Il me semblait important d’écouter les uns et les autres. J’en viens à la conclusion, que je ne pourrai, bien évidemment, jamais voter pour la candidate du Rassemblement National, que beaucoup ont essayé, avec succès visiblement, de « dédiaboliser ». Son projet de société n’est pas le mien. Je suis et resterai toujours profondément républicaine. Mais je ne me résous pas à voter pour le candidat En Marche, tant j’ai combattu les mesurettes proposées par les gouvernements macronistes, ces 5 dernières années. Je ne suis « ni fongible dans le macronisme, ni dans le lepenisme ». C’est donc en conscience et responsabilité, qu’à titre personnel, je voterai blanc, au second tour. »

À la suite de son positionnement, Françoise Dumont, dans la veine du communiqué rédigé par le bureau politique des LR, a rappelé l’importance de la bataille à venir des législatives. « Le combat n’est pas fini. Le « troisième tour » de l’élection présidentielle, que sont les élections législatives (qui influenceront nécessairement la constitution d’un Gouvernement), s’ouvre. Je m’inscris donc dans cette nouvelle campagne, des élections législatives, auprès de nos candidats varois, et pleinement dans une reconstruction, nécessaire, de notre mouvement politique. »

 

Romain Chardan (avec communiqué) – Photo : D.R.